UXB
Etats-Unis - 2006 / 2013
Image de « UXB »
Dessinateur : Colin Lorimer
Scenariste : Colin Lorimer
Nombre de pages : 144 pages
Distributeur : Editions Réflexions
Date de sortie : 2 janvier 2019
Bande dessinnée : note
Jaquette de « UXB »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Dans un Londres futuriste entièrement dévasté, trois frères se voient dotés d’une combinaison de survie expérimentale leur offrant certains pouvoirs. Et lorsque la famille s’installe dans les ruines de Buckingham Palace, les problèmes s’envolent dans un tourbillon de vieux films et de jeux vidéo ultra-violents. Mais bientôt, tous les charognards de la ville se rassemblent en masse contre eux et les frères découvrent que leurs combinaisons ne sont pas seulement destinées à la s...
Partagez sur :
The supermen would walk in file

Dernière découverte en date des éditions Réflexions, UXB est une curieuse minisérie, dystopique, désespérée, sombre au possible dans laquelle trois frères dotés de super-armures se rendent compte que se prendre pour Iron Man peut surtout se révéler une cruelle malédiction.

Colin Lorimer n'est pas vraiment une star de la BD américaine, mais son nom gravite dans le milieu, en particulier du coté de Dark Horse et Boom Studio, depuis un petit moment déjà. S'occupant tour à tour du scénario ou des illustrations, on a ainsi pu le croiser sur des titres orignaux comme Harvest ou Burning Fields, mais aussi sur des adaptations de licences comme The X-Files, Millennium ou Le Prisonnier. Un curriculum plutôt encourageant déjà, mais le vrai bébé de Lorimer reste certainement le projet UXB qu'il a cajolé depuis ses débuts ou presque. Un concept dont il se charge pour la première fois à la fois du texte et des illustrations, et dont il entama la publication sur internet, avant d'en transformer légèrement la forme pour lui offrir une meilleur visibilité dans les pages de l'anthologie Dark Horse Presents. Une genèse un peu chaotique qui assure une vraie liberté dans la confection de cette apocalyspe très particulière, mais qui aussi conditionne une narration parfois un peu chaotique, des ellipses très marquées et un final qui, malheureusement, semblera quoi qu'il arrive un peu précipité.

 

grands pouvoirs, pas de responsabilité


Pas question cependant de jeter l'album par la fenêtre puisque ce petit coté inachevé ou condensé, impose aussi une vraie densité à la centaine de pages existantes. On imagine aisément que pour ses trois frères élevés dans un bunker, équipés de combinaisons surpuissantes mais leur arrachant une part de leur humanité, Colin Lorimer avait imaginé une série plus longue, plus étoffée, ménageant avec plus de subtilité sa révélation violente du dernier chapitre. Ici les idées se bousculent, les pistes se multiplient constamment, les visions d'une humanité réduite à néants se confrontent à un nihilisme omniprésent, et le ton d'UXB surprend constamment entre ses trois héros franchement odieux dont on aimerait excuser la vacuité en découvrant par vignettes leur enfance d'enfants pourris gâtés, mais odieusement manipulés. Une œuvre de SF vraiment intéressante, à défaut d'être totalement aboutie, où son créateur semble se démene plus que jamais dans ses planches pour donner véritablement corps à un Londres ravagé, des environnements en ruines et uniformément noirs. Une multitude de détails visuels dans une opacité constante, un trait excessivement réaliste et fouillé qui crédibilise une autre fin du monde. On reste d'autant plus étonné que depuis sa publication en album aux Etats-Unis en 2013, UXB n'est pas connu de petit frère ou de petite sœur tant il semble évident que Colin Lorimer a du talent à exploiter.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2019