DANGER GIRL: TRIQUE-TRAC à SHANGHAï & SKETCHBOOK
Danger Girl : The Chase #1-4 & Danger Girl Sketchbook - Etats-Unis - 2011/2013
Image de « Danger Girl: Trique-trac à Shanghaï & Sketchbook »
Nombre de pages : 184 pages
Distributeur : Graph Zeppelin
Date de sortie : 29 janvier 2019
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Danger Girl: Trique-trac à Shanghaï & Sketchbook »
portoflio
LE PITCH
Une mystérieuse mallette est au cœur de cette aventure de l’agence d’espionnes “top” secrètes Danger Girl. Avec ses collègues agents secrets, Abbey va s’opposer à l’une des pires menaces qui pèsent sur le Monde. Les Danger Girls ne se limiteront pas à combattre le Mal, elles le feront avec élégance, humour et sensualité !
Partagez sur :
rien que pour leur yeux

Double actualité ce mois-ci pour les sublimes créatures de l'équipe des Danger Girl. D'un coté un nouveau volume de leurs aventures survoltées avec un détour explosif en Chine et de l'autre un recueil de croquis et autres merveilles compilées par le co-créateur J. Scott Campbell. Abbey est ravie.

Après une réédition de la première minisérie des Danger Girl crée par J. Scott Campbell (aux dessins) et Andy Hartnell (aux scénario), Graph Zeppelin plonge désormais dans les « archives » de la licence en comblant les vides laissés par les précédents éditeurs français. Voici donc pour ouvrir le bal le trépidant Trique-trac à Shanghai qui permet de retrouver Abbey et ses collègues Valerie (la Geek), Sydney (la tête brulée) et Sonia (la sniper) aux basques d'une mallette mystérieuse volée par une agent ennemie, aussi efficace en art-martiaux et sexy que ses opposantes. Quatre petits épisodes dont le titre anglais affiche clairement la couleur : The Chase. Le scénario tient donc sur un ticket de métro plié en deux, avec une révélation finale escamotée sans vergogne, et l'album préfère largement mettre l'accent sur les qualités premières de Danger Girl : l'action, l'action et toujours l'action. Andy Hartnell place efficacement ses billes, agrémente le tout de dialogues expéditifs et stressés venant booster encore le rythme, et dispose sur la route d'une ligne droite éreintante des séquences dignes d'un blockbuster estival au budget astronomique : échange de coup de feu et baston généralisé en pleine rue, duel aériens en hélicoptère, assaut sur un train en marche, explosions en tous genres, prises de kung-fu, chutes vertigineuses... Ethan Hunt peut aller se rhabiller et faire le compte de ses points retraite.

 

les muses et leurs victimes


Un album en constant mouvement, dynamique, survolté, fun et généreux qui s'offre même, sans aucune raison valable (mais ce n'est pas grave) un grand final SF dont le seul but est d'offrir une nouvelle occasion au dessinateur de se surpasser. Harvey Tolibao, un nom croisé à peu près chez tout le monde ces dernières années (des X-Men à Green Arrow en passant par Grimm Fairy Tales) dont on peut regretter des visages un peu trop grossiers dans certaines expressions, mais qui se montre incroyablement précis, vif et pointu autant pour souligner les corps athlétiques et sexy des demoiselles (ben oui, la base quoi) qu'exploiter une explosion temporelle qui éclate en phases une combattante trop présomptueuse ou un hélicoptère dont on aperçoit la moindre vis. Pas prise de tête pour un sous et spectaculaire. J. Scott Campbell peut être fier de ses poulains.

Et si ce dernier a laissé de coté l'illustration des pages intérieures des différentes miniséries, il ne reste jamais bien loin de son bébé comme le rappel la traduction française de son Sketchbook (version augmentée tant qu'à faire) attendu depuis des lustres par les fans. Un ouvrage un peu particulier puisqu'il prend ses distance avec les artbooks plus classiques, plus sobres, pour s'accès ici plus volontier sur les recherches graphiques, les esquisses de personnages, les recherches d'expressions, qu'a effectué l'artiste au cours des années. Quelques couvertures plus ou moins inédites et autres illustrations exclusives (dont celle de Comic Box, notre regrettée revue nationale), des modèles pour une collection de figurines ou un story-board pour la scène d'intro du jeu vidéo,  Campbell prend un grand plaisir à partager ses archives qu'il agrémente de petits commentaires techniques et de souvenirs réjouissants. Un bel ouvrage bourré de petits trésors et de superbes donzelles.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2019