NICO ET LE CœUR DE CRONOS
Italie / France - 2019
Image de « Nico et le Cœur de Cronos »
Dessinateur : Edoardo Natalini
Scenariste : Edoardo Natalini
Nombre de pages : 144 pages
Distributeur : Akileos
Date de sortie : 30 janvier 2019
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Nico et le Cœur de Cronos »
portoflio
LE PITCH
À la suite d’un dysfonctionnement de leur vaisseau, les Cronocrooks, des petits humanoïdes au teint pâle venus d’un autre espace temps, se sont échoués au cœur des Terres du Nord, près du village de Jacktown. Depuis, le roi Olzon mène contre eux un combat sans relâche. Et on raconte que c’est au cours d’une attaque que le cœur de Cronos, le moteur du vaisseau sacré des Cronocrooks, aurait été irrémédiablement détérioré, créant des dommages dans le cours naturel du temp...
Partagez sur :
le talent de l'artisan

Nouvelle découverte d'Akileos, Edoardo Natalini est un auteur italien qui était encore inconnu dans nos frontières. Avec le très joli album Nico et le Cœur de Cronos, à priori en exclu chez nous, la rencontre est des plus chaleureuses. C'est beau comme tout, touchant et bourré d'aventures.

Comme beaucoup de ses compatriotes, Edoardo Natalini a été pétri par deux influences majeures. Non pas des auteurs de la branche « franco-belge », finalement pas tant représentée là-bas, mais bien d'un coté les publications de Walt Disney (rappelons que le contenu des magazines BD est constitué majoritairement de productions italiennes) et le manga, véritable phénomène sur place, sans doute encore plus qu'en France. Deux graphismes qui se marient à merveille ici entre les rondeurs anthropomorphique, la délicatesse du conte et des couleurs naïves de l'un, et une dynamique narrative libre et une cohabitation des tonalités pour l'autre. Nico et le Cœur de Cronos ressemble donc de prime abord à un joyeux conte pour enfants avec son adorable héros trop gentil, amis des animaux et surtout trop rêveur. Mas le récit tout comme Nico va être rapidement rattrapé par une dure réalité, celle d'une guerre haineuse entre son peuple, les Cronocrooks, et les humains qui attendent leur heure aux frontières. Un récit initiatique volontairement classique dans lequel le jeune héros se voit donc obligé de transformer ses fantasmes littéraires en épopée personnelle et en maturation vers l'âge adulte.

 

la mécanique du coeur


Classique ? Oui et non. Car Natalini explore ici un univers foisonnant, entre fantasy et steampunk, qui ne se déflore que très lentement, n'hésitant pas à passer de la comédie hystérique japonaise (la Love Pose !), à des émotions profondes, jusqu'à des séquences de batailles violentes ou des révélations particulièrement cruelles. Le monde est noir, les hommes tombent comme des mouches pour la gloire de leur empire tandis que les barrières morales s'effondrent. Heureusement Nico, au cœur grand « comme ça », va croiser la route de la Brigade des blaireaux, déserteurs valeureux et farfelus, et finira bien entendu à sauver le monde en remettant le temps en marche. Une bonne centaine de pages pleines de péripéties et d'humour, où l'auteur réussit à apporter une lecture légère et accessible, et de nombreuses réflexions sur la guerre, la haine, la mort. Et les antonymes : la paix, l'amour et... la vie ! Toujours un plaisir de découvrir un artiste aussi doué et qui en plus savent s'adresse à un jeune lectorat sans les prendre pour des niais ou ennuyer les adultes. Un superbe album, au dos toilé et à la couverture dorée, qui s'amuse au passage à placer ça et là quelques petits indices charmants, quelques allusions, préparant la douce révélation de la dernière page. Une planche qui devrait faire tomber les dernières résistances de tous lecteurs.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2019