ACE ATTORNEY : PHOENIX WRIGHT TOME 1 & 2
Gyakuten Saiban - Japon - 2007
Image de « Ace Attorney : Phoenix Wright Tome 1 & 2 »
Dessinateur : Kenji Kuroda
Scenariste : Kazuo Maekawa
Nombre de pages : 192 pages
Distributeur : Kurokawa
Date de sortie : 1 juillet 2010
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Ace Attorney : Phoenix Wright Tome 1 & 2 »
portoflio
LE PITCH
Phoenix Wright est un jeune avocat dont le talent et la combativité ont permis les retournements de situations les plus improbables. Il est aussi aidé par Maya, la petite sœur de son ancienne patronne : une alliée qui ne sera pas de trop face à des cas de plus en plus fous.
Partagez sur :
Des innocents en prison ?

Il ne fallait qu'un pas pour que le jeu vidéo culte de Capcom devienne un manga, et c'est désormais chose faite grâce au duo Maekawa - Kuroda (ce dernier étant connu au Japon pour ses polars). Le résultat devrait ravir les fans de la première heure.

 

Si le premier épisode du jeu Phoenix Wright est sorti en France en 2006 sur DS, sa toute première version est parue en 2001 sur GameBoy Advance. Ce volet n'a toutefois pas quitté (du moins officiellement) le territoire japonais, la faute sans doute à son contexte bien ancré dans le Pays du Soleil Levant et ses jeux de mots difficiles à transposer dans la langue de Molière. Mais il faut croire que le succès colossal de la Nintendo DS a donné des ailes à Capcom, puisque les trois épisodes, ainsi que les suites plus récentes, ont eu droit à des versions américaine et européenne. Les joueurs occidentaux ont donc pu goûter en masse à ce jeu d'enquête d'un genre nouveau qui vous emmenait sur les lieux des crimes les plus sordides, puis tribunal pour des joutes verbales enflammées. Phoenix Wright, c'est aussi un humour omniprésent, des situations plus absurdes les unes que les autres et bien sûr les répliques savoureuses que s'échange la galerie de personnages haute en couleurs.

 

... objection !


Avec une telle recette, il ne fallait qu'un pas pour que le jeu vidéo devienne un manga, et c'est désormais chose faite grâce au  duo Maekawa - Kuroda (ce dernier est connu au Japon pour ses polars) et le résultat devrait ravir les fans de la première heure. En effet, les deux premiers tomes disponibles montrent un respect total à l'œuvre originale. Nous retrouvons bien évidemment les personnages récurrents tels que Paul Defès, Benjamin Hunter (alias Miles Edgeworth), Dick Tektiv, le Juge, toujours aussi tête en l'air, et bien d'autres, mais nous ferons également connaissance lors de chaque affaire avec des personnages au passé trouble, comme dans la tradition de Gyakuten Saiban. Le manga en reproduit également le déroulement, puisque chaque cas s'ouvre sur un épisode anodin de nos héros jusqu'à ce qu'un drame vienne bouleverser l'apparente tranquillité. D'ailleurs, gros clin d'œil au jeu, le premier cas voit Phoenix venir en aide à son vieil ami Paul, encore une fois ; mais si cette histoire est rapidement expédiée, l'intrigue suivante est bien plus complexe et plonge le lecteur dans une enquête parfaitement alambiquée. Cette progression crescendo, directement héritée du jeu, ne peut que susciter l'impatience quant à la sortie des trois tomes suivants. Si on ajoute à cela le trait réussi du dessin et la mise en scène très dynamique, Ace Attorney : Phoenix Wright se présente comme un prolongement idéal de la série en attendant d'éventuelles suites sur console.

 

Copyright images : © CAPCOM/Kenji Kuroda/Kazuo Maekawa/Kodansha Ltd

Benoit Barny


Partagez sur :
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2019