ENTRETIEN AVEC KEVIN SMITH
Image de « Entretien avec Kevin Smith »
portoflio
Partagez sur : s_bd
Chatterbox Bob

Kevin Smith, porte étendard de la pop culture depuis 20 ans, était l'un des invités du dernier Festival de Neuchâtel. Entre deux visites chez le chocolatier, une fondue et des sorties avec George R.R. Martin, le réalisateur de Clerks et auteur de comics tel que Green Arrow, Green Hornet et Batman a accepté de répondre à nos questions.

 

Kevin, tout d'abord bonjour et merci de m'accorder ces quelques minutes. Je précise que l'appareil qui enregistre la conversation est juste la pour que je n'ai pas à prendre de notes, rien ne sera diffusé sur internet...on y trouve déjà beaucoup trop de Kevin Smith !


(rires) oui, beaucoup trop ! D'ailleurs ca commence à ne plus intéresser personne !


Vous avez du répondre à des questions sur vos films toute la journée, alors abordons un peu les comics.


Oh yeah !

 

Nous sommes en 1998. Et vous commencez l'écriture de « Sous l'aile du Diable »...


Oh oui, tu l'as lu ? Tu as aimé ?


J'adore ! Pour moi et pour beaucoup d'autres cette histoire a marqué le grand retour de Daredevil. Vous racontiez récemment dans l'un de vos podcast « Fatman on Batman » à Jeph Loeb (scénariste de « Batman : Un long Halloween », et « Batman : Dark Victory) comment Joe Quesada vous remerciait d'avoir accepter l'écriture ce cette histoire. Pouvez vous nous raconter les circonstances particulières de la sortie de cet album ?


Oh Marvel était proche de la banqueroute cette année là. J'ai des amis qui avaient même des actions qui ne valaient plus rien du tout.


C'était donc un double sauvetage, à la fois du personnage comme de la firme ?


Oui. J'ai toujours été fan du run de Frank Miller sur Dardevil. Mais personne ne faisait plus ça depuis très longtemps. Je me suis dit que si nous sortions une histoire dans le style de Frank Miller, les lecteurs reviendraient probablement vers la série. On sortait d'une époque ou le dessinateur, Scott McDaniel, commençait à changer son costume, le personnage a alors chuté en dessus du top 100 des comics les plus lus.


C'est à ce moment là que Joe Quesada vous a contacté ?


Joe et Jimmy (Palmiotti, encreur de l'ouvrage) sont venus me chercher. Ils pensaient que comme je venais du Cinéma, les gens en étendraient parler plus que si cela avait été un scénariste de bande dessinée. Donc ces deux amis jouaient la sécurité. Mais ce que je réalise maintenant, c'est que Joe a vu le futur. Ils savaient que les lecteurs de comics suivraient et que derrière, si le succès était au rendez vous, ces personnages finiraient au cinéma et dans des séries. Mais à ce moment la Joe avait déjà des personnages lui appartenant comme Ash chez Event Comics, mais aucun aussi connu que Spider-man ou Captain America. C'était l'époque s'appelant « Heroes reborn ». Donc quand Marvel leur a donné ces personnages aux ventes au raz des pâquerettes, ces mecs ont su en faire quelque chose.


Sur la série Marvel Knight donc ?


Oui, il n'y avait pas que Dardevil. Ils ont obtenu le Punisher avec « Avenging Angel », Les Inhumains avec Jae Lee et aussi Black Panthère. Ils ont donc commencé à attirer l'attention dans le monde du comics et, plus important, à réussir à faire remonter ces personnages dans les ventes (« Sous l'aile du diable » a permis à Dardevil de remonter dans le top ten). Donc Joe dit souvent que sans moi, Marvel Comics aurait chuté, mais je pense le contraire. Oui, ils étaient très bas, mais ils attendaient déjà de pouvoir faire des films pour remonter la pente. Marvel a attendu depuis longtemps de créer Marvel Studios, car ils voyaient les autres compagnies, non pas détruire, mais altérer les œuvres qu'ils avaient créées. Ils ont prouvé qu'ils avaient raison.


Oui on ne peut pas dire le contraire !


Tu sais, on n'entend toujours les gens citer Jack (Kirby) et Stan (Lee). Bien sur que nous en sommes la grâce à eux. Mais il ne faut pas oublier que dans l'histoire moderne de Marvel, tout remonte à Joe et à Marvel Knights.


Et Brian Michael Bendis !


Oui parfaitement ! Mais sans Quesada nous n'aurions pas eu Bendis.


Et sans Bendis pas de séries Ultimates, qui ont d'une certaine façon amené les films ?


Exactement ! Donc tout remonte à ce type qui a su prendre la bonne décision au bon moment et la suite de l'histoire lui a été bénéfique (Quesada fut le rédacteur en chef de Marvel de 2000 à 2010). Il est désormais le véritable capitaine de toute une industrie et est très impliqué dans les futures séries Marvel sur Netflix comme Daredevil, Iron Fist, Luke Cage et Jessica Jones, pour finir par tous les rassembler dans The Defenders. J'ai même conseillé à Joe de réaliser un des épisodes de Dardevil.


Ca serait une excellent nouvelle !


Oui car je n'ai jamais vu un aussi bon réalisateur ! « Sous l'aile du diable » était vraiment une superbe réalisation !


Et « Father » (écrit et dessiné par Quesada entre 2004 et 2007) aussi !


Oui « Father » est génial ! C'est pour ça que j'espère vraiment qu'ils le laisseront réaliser un épisode. Après tout, les comics sont des storyboards !

 

Quesada a donc su être le visionnaire nécessaire à Marvel, à une époque ou les auteurs d'Image Comics (entre autre : Jim Lee, Marc Silvestri et Todd McFarlane) avaient pris le dessus et deviennent les rois des années 90.


Et ils ont pris tout l'argent ! Plus personne ne s'intéressait ni à Marvel, ni à DC. Ils faisaient des comics « pour personnes âgées » alors qu'Image s'adressait aux jeunes. Et c'était surtout une période ou les dessins faisaient vendre. Cela fonctionne par cycles. Pendant les années 90, les dessinateurs étaient les rois. Maintenant nous sommes dans une période tournée vers les scénaristes, les auteurs. Mais au bout du compte, ce sont quand même les artistes les plus importants. Cela reste un art visuel avant tout.


Changeons désormais d'éditeur et passons chez DC Comics...et pas seulement. Votre personnage préféré est Batman et votre livre favoris est « The Dark Knight Returns » de Frank Miller....alors comment est venu l'idée de...


Batman 66 (rires) !!!


Batman 66 & The Green Hornets ( en cours de parution aux US chez Dynamite) !


Je crois que l'idée est venue de Nick Barrucci, pour qui j'avais déjà écrit du Green Hornet. Il m'a contacté pour prévenir que DC voulait faire un crossover entre les deux personnages et j'ai été complètement emballé, mais je ne m'attendais pas à ça.


Ah bon ?


Non, je pensais qu'il parlait des personnages actuels ! Mais quand j'ai su que ce serait Batman 66, oui, j'étais emballé pour d'autres raisons, car c'est mon premier Batman. J'ai donc appelé mon ami Ralph Garman (« Family Guy ») qui est un spécialiste de Batman 66...que l'on appelle comme ça que depuis cette année, avant c'était seulement le « Batman de la télé » ! Et maintenant que le crossover est terminé, il continue tout seul de son côté, il a gardé le titre !


Comment s'est déroulée cette expérience ?


C'était très sympa, car c'est le Batman de notre enfance, mais c'est comme écrire un livre pour enfants. On ne peut pas travailler avec les thèmes compliqués que j'aime insérer dans mes histoires...c'est comme jouer dans le même bac à sable que la série télé, donc on veut juste l'honorer et le respecter. On ne peut pas leur mettre des bites dans la bouche (rires) !


Ou Batman baisant dans l'océan ! (ce que Smith a fait dans « Batman : The Widening Gyre »).


(rires) oui exactement, avec Aquaman en train de mater !


Seriez vous intéressé pour en réaliser la version animée ?


Non, car la réalisation d'animés est un métier bien différent. Je ne saurais pas faire. Il faut quelqu'un comme Jay Oliva (réalisateur de « The Dark Knight Returns ») sur un tel projet, car tout ce qu'il a fait, à l'exception de « Justice League : War » est exceptionnel. Sur ce dernier, je trouve que l'adaptation très New 52 (le dernier reboot DC) sonne fausse. On dirait que Wonderwoman est Daryl Hanna dans « Splash » ! Mais c'est surtout un problème de scénario.


C'est donc l'homme de la situation.


Oui ! Et surtout, comme Ralph Garman le précisait, tout le monde, à l'exception de Bruce Lee, est encore vivant. Adam (West) a toujours la même voix ! La Warner est uniquement intéressée par New 52, mais comme nous avons réussi à vendre tous les numéro un, cela pourrait les motiver à valider le projet. Et je vais l'appuyer, car pourquoi ne pas donner à ces types, qui nous ont tant donné de joie quand nous étions gamins, une dernière chance « d'enfiler le costume » ?


Terminons avec une dernière question. Mais une drôle !


(rires) Ok, c'est parti !


Choisissez l'un de ces deux crossovers : « Jay & Silent Bob meet Archer & Armstrong » (série parue en France chez Panini Comics) ou « Dante & Randal meet real life Simon Pegg and Nick Frost » !


Oh le deuxième ! Ou mieux ! Dante & Randal dans « Shaun of the Dead » ! Comme ça aux aussi auront du rouge sur eux ! Ca serait fantastique ! Mais tu sais, la suggestion de crossover la plus étrange vient de Bob Weinstein !


Vraiment ?


Oui. Il m'a appelé pour me dire (il se met à imiter Bob Weinstein) :
- « Kevin, j'ai eu une idée. Abott et Costello ont tourné dans des comédies. Puis ils ont fait d'autres comédies et sais tu ce qu'ils ont fait après ? »
- « Mourir probablement » était ma réponse !
- « Noooon. Ils ont rencontrés les monstres. Dracula. Le monstre de Frankenstein. Que dirais tu que Jay & Silent Bob rencontrent les monstres ? »

- j'étais perplexe. « Tu veux que Jay et Bob rencontrent Dracula ??? »
- « Noooooon. Nous avons des nouveaux monstres. Ils doivent rencontrer de nouveaux monstres !

Et donc Bob s'est mis à me pitcher un film dans lequel Jay et Bob rencontraient Hellraiser, Michael Myers...n'importe quel monstre de ces 20 dernières années ! J'ai répondu que je n'y croyais pas trop. J'ai appelé Ben (Affleck) le lendemain et lui ai dit « Tu ne me croiras jamais. Bob m'a pitché un film dans lequel Jay et Bob rencontrent Pinehead !! » et ca réponse fut très simple « Quoi ??????? Mais qui n'irait pas voir ce film ? »


Ils auront fini par rencontrer le tueur de Scream !


Oui finalement Bob aura eu un peu de son film !


Kevin, merci beaucoup pour vos réponses...


Non, Attends, A mon tour de poser une question ! As tu rencontré George R.R. Martin sur le festival ?


Malheureusement, je n'ai pas eu cette chance !


Comme nous parlions comics, je dois te raconter ça. C'est très drôle ! Lorsqu'il était très jeune, Martin a envoyé des lettres à Marvel pour se plaindre des scénarios de certaines histoires, et ils les ont publiées en oubliant d'enlever son adresse !


Comme pour Jeph Loeb (auteur de « Batman : Un long Halloween ») !


Oui ! Et le petit George Martin s'est mis à recevoir plein de courriers de lecteurs partageant ses idées (rires) ! C'est peut être comme ça que tout à commencé, qui sait ? Et il a une connaissance encyclopédique sur ces personnages. Vraiment. Il est comme le Watcher (Gardien en VF) !


Oui enfin tu sais ce qu'il lui arrive au gardien en ce moment (« Original Sin » : les héros Marvel doivent retrouver l'assassin du Gardien) (rires) ?!


(RIRES) Oh oui c'est vrai !


Je te rappelle qu'il lui reste deux livres à écrire (rires) ! Merci pour tout encore une fois.


Ce fut un plaisir. A bientôt !

François Rey


















Partagez sur :
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2018