LES ANIMAUX FANTASTIQUES (DELUXE EDITION)
Fantastic Beasts And Where To Find Them - Etats-Unis / Royaume-Uni - 2016
Image de « Les Animaux Fantastiques (Deluxe Edition) »
Durée : 98 minutes
Nombre de pistes : 26
Distributeur : WaterTower Music
Bande originale : note
Jaquette de « Les Animaux Fantastiques (Deluxe Edition) »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Après un long périple, Norbert Dragonneau est de passage à New-York. Avec lui, une valise contenant de nombreuses créatures magiques. Malheureusement, la valise est renversée par inadvertance par un certain Jacob Kowalski, libérant de fait les créatures. Un incident aux répercussions bien plus importantes qu’ils ne l’imaginent …
Partagez sur :
a man and his beasts

Qui dît nouvel arc scénaristique, dit nouveaux lieux, nouveaux personnages, et parmi tant d'autres choses, potentiellement nouvelle identité musicale. David Yates, déjà réalisateur de 4 films de la saga Harry Potter (et probablement des ... 4 suites prévues des Animaux Fantastiques !) fait cette fois-ci appel au vétéran James Newton Howard, succédant ainsi au pied levé Nicolas Hooper, Patrick Doyle, Alexandre Desplat et bien entendu John Williams. Et une fois de plus, la magie opère...

Devenu, en 30 ans de carrière, l'un des compositeurs les plus importants de la musique de films, éclectique au possible, tout autant capable de sortir l'artillerie lourde (voire très très lourde) si besoin est, que de délivrer des passages d'une pureté intimiste cristalline rare, en passant par des envolées amples, lyriques ou élégiaques qui en font encore jalouser plus d'un, James Newton Howard est assurément l'un des artisans actuels ayant le mieux synthétisé compositions, cadences tonitruantes et effets électroniques modernistes, avec un sens aigu de la mélodie et de l'orchestration/arrangement old-school. Son intégration dans l'univers cinématographique "Rowling", en ce sens, est plutôt logique tant le bonhomme s'est très souvent distingué au fil des années dans l'univers de la « fantasy » et de l'aventure, dans leur interprétation la plus large (Peter Pan, Maléfique, La Jeune fille de l'eau, The Sea Dragon, Atlantide ou bien King Kong par exemple). Cependant, la mission ne s'annonçait pas nécessairement fort aisée. En effet, compositeur des trois premiers opus, John Williams a assurément laissé une signature sonore et instrumentale indétrônable sur la saga Harry Potter, premier élément d'un cahier des charges auquel tous les compositeurs ayant participés à l'aventure du sorcier scarifié (ou univers étendu) ont dû se soumettre. Il était évident que Newton Howard à son tour y serait également confronté. Mais celui-ci s'en démarque avec intelligence et respect.

 

pari gagné


Seules deux citations succinctes au thème de Williams sont présentes, pas plus pas moins, le compositeur préférant reprendre des figures orchestrales chères à Williams en guise d'hommage à celui-ci et aux codes qu'il mit en place (guirlandes de flûtes et piccolos, glockenspiel et célesta, cordes virevoltantes en trémolo en arrière-plan...), piliers de l'identité sonore (mais pas que) de la saga. Autre difficulté, un temptrack qu'on imagine un peu envahissant et qui ressort fortement sur l'édition simple du score, puisqu'on peut parfois avoir l'impression gênante de toujours plus reconnaître les morceaux d'inspiration (forcée ?) que le travail propre à Newton Howard. On reconnaît ainsi au détour des pistes James Horner (Willow et Casper), Danny Elfman (Edward Scissorhands), Alan Silvestri (Polar Express), et bien entendu Williams. Pas de mauvaises références en soi au contraire, mais que le maestro va digérer avec brio de manière à rendre homogène au maximum le score. Ainsi, celui-ci opte pour une écriture dense, ample et tréssautante (dans la lignée de son sympathique Nanny McPhee And The Big Bang, mais en mode « bigger »), donnant un caractère féérique riche à l'ensemble de son score, dont le travail thématique prend enfin toute son ampleur grâce aux 25 minutes supplémentaires du 2ème CD. Les thèmes y sont bien plus développés, de même que les accents jazzy-swing, et la tracklist permet de rendre sa place au travail de Newton Howard, celui-ci devenant dès lors indéniable et particulièrement entraînant. La partition ne s'en révèle que plus habitée, excitante et aérienne reprenant de manière plus légère et moins marquée les obsessions et tics de compositions du monsieur (rien de péjoratif en soi).

Un très bon score en définitif, que l'on vous incite à plus découvrir dans sa version 2 CDs, qui malgré les quelques difficultés citées plus haut, entraîne l'auditeur pour un très joli voyage, même hors image. Certes pas le plus personnel de son auteur (on se tournera plus vers La Jeune fille de l'eau ou Maléfique pour ça), mais qui donne en tout cas très envie de retrouver celui-ci pour la suite des aventures de ces Animaux Fantastiques.

Henri Delecroix










Partagez sur :
 

CD 1 :

1. Main Titles - Fantastic Beasts and Where To Find Them
2. There Are Witches Among Us / The Bank / The Niffler
3. Tina Takes Newt In / Macusa Headquarters
4. Pie or Strudel / Escaping Queenie and Tina's Place
5. Credence Hands Out Leaflets
6. Inside The Case
7. The Erumpent
8. In The Cells
9. Tina and Newt Trial / Let's Get The Good Stuff Out / You're One of Us Now / Swooping Evil
10. Gnarlak Negotiations
11. The Demiguise and The Occamy
12. A Close Friend
13. The Obscurus / Rooftop Chase
14. He's Listening To You Tina
15. Relieve Him of His Wand / Newt Releases The Thunderbird / Jacob's Farewell
16. Newt Says Goodbye to Tina / Jacob's Bakery
17. End Titles - Fantastic Beasts and Where To Find Them

Disc 2 :

1. A Man and His Beasts
2. Soup and Leaflets
3. Billywig
4. The Demiguise and The Lollipop
5. I'm Not Your Ma
6. Blind Pig performed by Emmi
7. Newt Talks To Credence
8. End Titles Pt.2 - Fantastic Beasts and Where To Find Them
9. Kowalski Rag

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009