STAR TREK SANS LIMITES
Star Trek Beyond (The Deluxe Edition) - Etats-Unis - 2016
Image de « Star Trek Sans Limites »
Musique : Michael Giacchino
Durée : 125 minutes
Nombre de pistes : 47
Distributeur : Varèse Sarabande
Bande originale : note
Jaquette de « Star Trek Sans Limites »
portoflio
LE PITCH
Une aventure toujours plus épique de l’USS Enterprise et de son audacieux équipage. L’équipe explore les confins inexplorés de l'espace, faisant face chacun, comme la Fédération toute entière, à une nouvelle menace.
Partagez sur :
Vers l'infini et au-delà !

Après deux compositions admirables en tout point, autant de par leur richesses thématiques, leur respect vis-à-vis des compositeurs auxquels elles rendaient hommage et auxquels elles succédaient, que par leurs virtuosités remarquables, Michael Giacchino revient avec ce Star Trek Beyond, troisième aventure du vrai faux reboot de la mythique saga créée par Gene Roddenberry, instauré par JJ Abrams il y a maintenant déjà 8 ans. Un retour à un aspect plus fun, plus « grand divertissement » (ici ce n'est pas un gros mot), mais également plus humain, magnifié par une Deluxe Edition 2 Cds nous venant tout droit de chez Varese Sarabande.

Troisième score, troisième tonalité, troisième possibilité de pouvoir remanier, réinventer la structure narrative et thématique de son travail pour la série. Certes, après un premier épisode basé sur la genèse et donc l'établissement des membres de l'équipage et de leurs rapports, et un second beaucoup plus sec, brutal, noir et presque désespéré, Giacchino traite ici de la vision globalement plus détendue du récit, mais pas nécessairement moins profonde ou moins humaine. En effet, il est bien question dans ce Beyond d'une remise en question des membres de l'équipage (au complet), de leurs places respectives (Kirk et Spock en tête). Tous les thèmes sont présents, mais aucun n'est totalement affirmé, complet et présentent une couleur nostalgique, presque en proie à l'hésitation ou au doute. Une notion d'autant plus identifiable dans les variations du thème de Spock pris entre le choc du décès de l'ambassadeur Spock (touchant hommage à Leonard Nimoy à l'appui), et sa potentielle rupture avec Uhura (intégrant un léger hommage au Love Theme de Superman dans ses arrangements). Ce doute se ressentira principalement dans la déstructuration progressive du thème principal, se dotant d'arrangements passant du doute (Logo And Posper joué par son cor en solo et son choeur discret presque fantomatique), au nostalgique (Thank Your Lucky Star Date), voire à une touche presque Requiem, en tout cas grave et dramatique avec un choeur à la limite du funèbre, mais noble donnant une impression de baroud d'honneur lors de la séquence du crash de l'Enterprise (Hitting The Saucer A Little Hard). Une séquence au combien symbolique, le vaisseau ne faisant qu'un avec Kirk et son équipage, ceux-ci étant de fait explosés au quatre coins du lieu du crash, quand le vaisseau est progressivement démembré (d'abord les réacteurs, puis le corps, et enfin la tête), une vision plutôt éloquente...

 

l'union fait la force


Selon les aveux de Giacchino lors de la promo du « premier » film, son thème ne devait pas faire dans l'esprit de « à la grandeur de », mais plutôt symbolisant les épreuves auxquelles les membres de l'équipage devront faire face pour mériter le statut d'équipage uni. Une notion qui reprend d'autant plus son sens dans cet opus, si ce n'est qu'ici ils doivent redevenir cet équipage, se réunifier (un des principaux thèmes du film) face à la menace représentée par Krall (en bien plus profond et en rapport avec Kirk que l'on ne pense). En ce sens, après avoir été disloqué, ce fameux thème va se réimposer, se reconstruire tout au long de la partition/métrage, reprendre son assurance et sa force, avant d'exploser pour la première fois depuis le début, lors des dernières mesures du premier climax (Crash Decisions) et surtout avant le flamboyant Space, The Final Frontier/ Main On Ends (en gros le End Titles), réintégrant au passage une fois de plus l'éternel thème de Alexander Courage (les congas sont enfin de retour), dont différents éléments thématiques sont discrètement disséminés tout au long du score.

Mais ne parler que du thème serait plutôt injuste face au reste des festivités ; les charges orchestrales lors des phases d'actions sont toujours aussi étourdissantes, quant aux nouveaux thèmes, ceux-ci complètent un score déjà excessivement généreux ; le fabuleux thème de Yorktown (autant utilisé pour la station que pour l'un des questionnements de Kirk), le poignant thème de Jaylah (désormais un des meilleurs de la saga de Giacchino), et bien entendu le thème de Krall, étonnamment bien plus discret que ceux de Nero et de Khan, mais dont la menace se veut au final plus profonde. Cerise sur le gâteau, ceux-ci bénéficient de versions alternatives de toute beauté, exclusives à cette édition. Bien entendu, il n'est pas impossible d'apprécier le score de Giacchino avec l'édition simple, mais il est vivement recommandé de se procurer cette édition 2 Cds pour prendre conscience de l'ampleur remarquable du travail thématique relativement subtil du compositeur, dès lors bien plus perceptible. Une fois de plus, on ne peut que constater ébahi la faculté sans commune mesure (surtout à l'heure actuelle) de Giacchino a réussir à prendre la relève et à épouser les codes déjà mis en place sur une saga par d'autres compositeurs (et pas des moindres) tout en y accolant sa patte pour mieux se le réapproprier, mais toujours avec humilité (Star Wars, Jurassic Park...). Surhumain, et définitivement passionnant de bout en bout.

Henri Delecroix










Partagez sur :
 

CD1 :
1. Logo And Prosper
2. Trick Or Treaty
3. We Come In Pieces
4. Thank Your Lucky Star Date
5. Night On The Yorktown
6. To Thine Own Death Be True
7. We Make A Good Team
8. The Dance Of The Nebula
9. A Swarm Reception
10. Krall Hell Breaks Loose
11. The Evacuation Variations
12. Hitting The Saucer A Little Hard
13. Scotland's Worst Cliffhanger
14. A Hive And Kicking
15. Port Of Krall
16. Jaylah Damage
17. No Enterprise For Guessing
18. In Artifacts As In Life
19. She's One Hell Of A Dish
20. Make No Escape About It
21. Eat My Thrusters
22. The Krall Of The Wild
23. Spock's Vulcan Grip On Death
24. Captain On Ice

CD2 :
1. Franklin, My Dear
2. Transporting Good Time
3. Krall Work And No Play
4. A Lesson in Vulcan Mineralogy
5. The Cost Of Abronath
6. MotorCycles Of Relief
7. Mocking Jaylah
8. Jaylah House Rock
9. Bright Lights Big Velocity (Part 1)
10. Bright Lights Big Velocity (Part 2)
11. Spock Speaks Hive
12. Crash Decisions
13. Krall-y Krall-y Oxen Free
14. Shutdown Happens
15. The Root Of Krall Evil
16. Cater-Krall In Zero G
17. The Dreaded Rear Admiral
18. Par-tay For The Course
19. Space, The Final Frontier
20. Jaylah's Theme
21. Yorktown Theme
22. Star Trek Main Theme*
23. Krall Things Being Equal

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2018