SUPER CASTLEVANIA IV
Akumajô Dracula - Japon - 1991
Image de « Super Castlevania IV  »
Durée : 50 minutes
Nombre de pistes : 29
Distributeur : Mondo
Bande originale : note
Jaquette de « Super Castlevania IV  »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Simon Belmont, chasseur de vampires, se lance à l’assaut d’un château afin d’y occire tous les démons y régnant, ainsi que le propriétaire des lieux, le comte Dracula …
Partagez sur :
dans les griffes de dracula

Saga culte parmi les cultes démarrée en 1986, Castlevania aka Akumajô Dracula profitait en 1991 de la révolution de la Super Nintendo pour remettre les pendules à l'heure avec ce Super Castlevania IV, vrai faux remake du premier opus, véritable (r)évolution en terme de graphismes, jouabilité, mais aussi au niveau de sa bande son, devenue instantanément culte et à laquelle rend brillamment hommage l'incontournable label Mondo. Séquence nostalgie béophile mode ON ...

1991, année au programme on ne peut plus chargé sur le point de vue vidéoludique, puisqu'en gros 70% de sa production sont devenus des œuvres incontournables faisant le bonheur désormais des fanas de retrogaming. Pêle-mêle et en prenant bien son souffle : Final Fantasy IV, Super Mario Bros 3, Megaman 4, Lemmings, Legend Of Zelda : A Link To The Past, Streets Of Rage, Sonic, Monkey Island 2 ou encore Street Fighter II, Gods, Golden axe 2, Metroid 2, Duke Nukem 3D, Turrican 2, Another World (sur lequel nous reviendrons bientôt ...) etc. Une liste étourdissante représentant notamment une bataille rangée entre les possesseurs de Nes, Megadrive, Gameboy, Amiga, Amstrad et désormais la fameuse Super Nintendo sur laquelle vient atterrir de manière explosive ce Super Castlevania IV (on ne pouvait pas faire plus clair). Profitant au maximum des nouvelles capacités 16-Bit de la console, le jeu se fait remarquer d'entrée de « jeu » de par l'amélioration de ses graphismes splendides allant jusqu'à simuler des effets de 3D saisissants, son level design toujours aussi exemplaire, son gameplay d'une fluidité renversante et bien entendu son score épique à souhait, une norme dans la saga du chasseur de vampires. Composé par le Konami Kukeiha Club, collectif « maison » créé par Motoaki Furukawa qui a vu passé entre autres Kinuyo Mashita (Castlevania), Akira Yamaoka (Silent Hill), Michiru Yamane (Symphony Of The Night) ainsi qu'une bonne cinquantaine d'autres, dont même un guest du batteur star Akira Jimbo. Mais ici, c'est plus précisément à Masanori Adachi et Taro Kudo (Aliens, Mario & Luigi Superstar Saga ...) que revient la tâche de faire battre le cœur musical saignant de ce Castlevania nouvelle cuvée, leur travail faisant passer dès lors un premier cap à l'identité sonore de la série de Konami.

 

et pour quelques gouttes de sang de plus


Passer du rendu 8-Bit à celui de la 16-Bit offrit au duo un champ d'expérimentation bien plus considérable autant au niveau des structures, des rythmiques que des mélodies, et des sonorités instrumentales, celles-ci étant de fait bien plus complexes et surtout bien plus reconnaissables. Les compositeurs avaient enfin la possibilité de rendre plus "orchestrale" leur musique. Dès lors, les flûtes se font spectrales, les percussions se déchaînent, les cuivres grondent, les saxophones et contrebasses se lancent dans des parties jazzy endiablées, et bien entendu l'orgue se place en tant que moelle épinière de ce score où se côtoient de manière brillante et incessante des tonalités baroques, gothiques, caverneuses, jazz, rock, enchaînant les « tubes » et morceaux de bravoure à une vitesse presque infernale. Qui n'est pas passé de l'effroi aux pics d'adrénaline avec exaltation en une fraction de seconde pendant des heures, en compagnie de Simon Belmont, au son de ce nouvel opus ? Les différences d'ambiance délivre non stop un grand huit musical mais n'oublie jamais de soigner ses atmosphères, donnant la possibilité au joueur de souffler un peu, du moins pour un temps. Ainsi, les portes du château nous seront ouvertes de façon lugubre avec le Devil's Castle Dracula et l'étonnant Dracula's Theme, pour voir débouler très rapidement Simon Belmont's Theme, nouveau tube en puissance. Rien que ces trois morceaux placent d'emblée la barre très haute, et celle-ci ne descendra jamais tout au long du jeu, en réinventant une fois de plus les bases musicales d'Akumajo Dracula.

Treasure Room, Dracula Battle, Dracula's Theme, Simon Belmont's Theme se posent instantanément en mastodontes, quand The Cave, Waterfall, Going Into The Castle, Cellar ou Knight Corridor déploient l'aura mystérieuse et parfois oppressante du « Château » où Sunken City, Mechanical Trick Mansion ou encore Room Of Close Associates s'offrent même des structures plus complexes et déroutantes qu'à l'accoutumé. Mais c'est quand le joueur est déjà à bout de souffle que les titres légendaires hérités des premiers opus que sont Bloody Tears, Vampire Killers, et Beginning viennent également se joindre à la chasse consacrant définitivement le score de Adachi et Kudo. L'OST de ce Castlevania se présentait déjà à l'époque comme celui d'un remake. Il serait plus juste de parler de réinvention, brillante de surcroît, tant celle-ci a su faire perdurer les codes déjà mis en place depuis 1986 et ses sept précédents jeux, et surtout leur redonner un éclat rouge sang foudroyant. Pas étonnant que le titre et sa bande-son ait servi de modèle à l'excellent Lords Of Shadow presque 20 ans plus tard (un clin d'oeil étant même rendu par Oscar Araujo au mouvement de harpe de Waterfall...).

Pour rendre hommage à ce monument vidéoludique, Mondo met une de fois de plus les petits plats dans les grands, puisque deux tirages vinyles sont proposés, un doré, un autre argenté maculé de sang le tout paré de magnifiques visuels signés Jeno Lab. A noter que Super Castlevania IV fait partie d'une sortie en cinq parties au côté de Castlevania, Simon's Quest, Dracula's Curse, et qui se verront prochainement rejoint par le cultissime Symphony Of The Night, le tout pour célébrer les 30 ans de la saga mythique. En gros, ça va saigner ...

Henri Delecroix










Partagez sur :
 

01 Devil's Castle Dracula
02 Dracula's Theme
03 Prologue
04 Simon Belmont's Theme
05 Demon Forest
06 Dripstone Cave / Waterfall
07 Sunken City
08 Mechanical Trick Mansion
09 Boss Theme
10 Stage Clear
11 Stage Map A
12 Going Into The Castle
13 Knight Corridor / Great Hall
14 Library / Collection Room
15 Cellar

16 Stage Map B
17 Treasure Room
18 Boss Theme 2
19 Stage Map C
20 Bloody Tears
21 Stage Map D
22 Vampire Killer
23 Beginning
24 Rooms of Close Associates
25 Dracula's Room
26 Dracula's Death
27 Game Over
28 Secret Room
29 Ending Theme

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009