Rejoignez-nous sur :
Image de « Hommage à James Horner »

A peine plus d'un an après l'annonce qui a ébranlée le monde des Béophiles et du cinéma, la peine est encore vive. James Horner, l'un des plus grands compositeurs d'Hollywood, ainsi qu'une figure mythique de la musique de films des 80's s'était éteint.

Image de « L'Essor de la musique de jeu vidéo »

En septembre 2009, l'Allemagne, qui accueille depuis déjà quelques années une tripotée de concerts en tout genre, accueillait à Cologne un nouveau concert, estampillé « officiel », de musiques de jeux vidéo de la firme SquareEnix, en présence de Nobuo Uematsu (Final Fantasy), Yoko Shimomura (Kingdom Hearts), Yasunori Mitsuda (les séries Chrono et Xeno) et Hiroki Kikuta (Secret of Mana).

Image de « Joe Hisaishi, le célèbre inconnu »

Joe Hisaishi, né en 1950 à Nagano, est aujourd'hui principalement reconnu pour les partitions de Princesse Mononoke, Le Voyage de Chihiro, L'Eté de Kikujirô ou encore Hana Bi. A la fois extrêmement riches et inspirées, ces bandes originales ne permettent néanmoins pas de distinguer la véritable mesure de son talent.

Image de « Basil Poledouris - Le Coeur des Hommes »

La carrière de Basil Poledouris est trop riche pour tenter de l'aborder sous un angle exhaustif. Toutefois, à une époque ou la musique de film tend dangereusement à s'uniformiser, ne se liant que superficiellement aux images qu'elle est censée illustrer, la profondeur d'écriture du grand Basil nous semblait légitimer un petit dossier analytique.

Image de « Le Seigneur des Anneaux - La Symphonie »

Fier d'avoir achevé, fin 2003, l'une des bandes originales les plus importantes de l'histoire de la musique de film, Howard Shore en a tiré une majeustueuse symphonie en six mouvements, dont il dirigea les premières représentations publiques en Nouvelle-Zélande, en Angleterre et en Belgique début 2004. Un événement sur lequel revient Frenetic Arts, une larme au coin de l'oeil.

Image de « Star Wars Episode III : Analyse de la Bande Originale »

40 morceaux, 130 minutes de musique, 3 mois de composition, plus de 3 semaines d'enregistrement. A une époque où la moyenne de temps alloué à une partition de blockbuster (écriture et sessions) dépasse rarement les vingt jours, pour un résultat avoisinant les cinquante minutes d'écoute, les chiffres de production du score de La Revanche des Sith ont de quoi laisser rêveur.

Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009