Rejoignez-nous sur :
Image de « Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve »

Œuvre majeur du cyberpunk et du cinéma néo-noir, Blade Runner de Ridley Scott marqua à travers les quatre dernières décennies bon nombre de cinéphiles de façon assez irrévocable. Dès lors, dire qu'une suite était aussi attendue que crainte n'est pas un euphémisme.

Image de « Twin Peaks (2017) de David Lynch »

26 ans plus tard, les deux compères recommencent avec un aplomb presque perturbant, redéfinissant eux même les limites d'un univers qui semblait acquis et donnant ainsi à l'un des réalisateurs les plus insaisissables qui soient la liberté d'exprimer totalement son art.

Image de « Deux hommes en fuite de Joseph Losey »

Un ovni filmique non identifié. Une œuvre concept, imprévisible et inclassable. À l'image de son auteur : Joseph Losey. Un objet d'art camouflé en film d'action, resté longtemps inédit et aujourd'hui visible au cinéma dans une somptueuse version restaurée.

Image de « Man on the Moon de Milos Forman »

On l'a un peu oublié, mais il fut une époque où chaque film de Milos Forman créait l'évènement. Ce fut le cas, il y a près de vingt ans, avec Man on the Moon, à redécouvrir sur grand écran dans une version entièrement restaurée. Un biopic revigorant dédié au parcours pour le moins original d'Andy Kaufman, personnage lunaire et iconoclaste devenu star malgré lui.

Image de « Ça d'après Stephen King »

Près de vingt ans après l'adaptation télévisée de Tommy Lee Wallace, le clown dansant Pennywise ressurgit sur grand écran. Hommage sincère aux productions Amblin et déclaration d'amour aux écrits de Stephen King, Ça d'Andy Muschietti mérite sa réputation flatteuse, et son carton historique au box office international.

Image de « Bitch de Marianna Palka »

Si Elijah Wood est connu - voir « surconnu » - par le grand public pour son rôle de Frodo dans l'adaptation cinéma du Seigneur des anneaux, les fans de films de genre suivent aussi son activité en tant que producteur, à la tête de SpectreVision. Avec Bitch, il continue à se lancer sur des projets clairement high concept, avec un pitch aussi barré qu'alléchant.

Image de « Mother ! de Darren Aronofsky »

Cinéaste du Chaos, Darren Aronofsky n'a pas fini de secouer le cocotier. Déstabilisant, inconfortable, son cinéma perturbe, dérange, bouscule les valeurs et les sens, met mal à l'aise. Après Pi, Requiem for a Dream ou encore Black Swan, Aronofsky balance un nouvel uppercut à la face des spectateurs avec l'attendu Mother !, véritable grenade à fragmentation que, bien que connaissant désormais le bonhomme, on n'était pas vraiment préparé à recevoir...

Image de « Dunkerque de Christopher Nolan »

Voir Christopher Nolan s'attaquer au film de guerre avait ce petit quelque chose d'excitant, tant la rencontre entre ce réalisateur se plaisant à mettre en place des dispositifs de mise en scène à la précision chirurgicale et ce genre cinématographique riche de possibilités formulait de belles promesses sur le papier. Promesses tenues ! Et avec brio !

Image de « Le Lauréat en copie restaurée »

Déjà un demi-siècle et pas une escarmouche. Pas la moindre trace du passage du temps. Une comédie dramatique en état de grâce, à la construction et à l'équilibre parfait. Une œuvre qui fait partie intégrante de la culture pop, grâce notamment à sa bande-son signée Simon & Garfunkel et la découverte d'un comédien au physique atypique et à la présence magnétique : Dustin Hoffman.

Image de « Wonder Woman de Patty Jenkins »

Après Batman v Superman, dont une partie du scénario prévoyait l'introduction du personnage, l'amazone de l'univers DC a enfin droit à son film. Gal Gadot, plus belle et athlétique que jamais, recoiffe donc le diadème de la déesse. Pour le meilleur, mais pas que.

Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009