Rejoignez-nous sur :
Image de « L'étrange Festival 2016 : The Darkness »

Tout était réuni pour faire du film d'ouverture de l'Étrange Festival une magnifique réussite convoquant tout autant le récent The Witch que The Mist ou le Fog de Carpenter, avec une touche d'étrange et de surréalisme issue d'influences picturales variées.

Image de « L'étrange Festival 2016 : Pet »

Avec son casting alléchant et son pitch pour le moins intrigant, Pet, le nouveau film de Carles Torrens (Emergo, en 2011), promettait. Il promettait une louche de vice, une pointe de roublardise et une ambiance tendue, le tout saupoudré d'une pincée d'étrange.

Image de « Mimosas : La voie de l’Atlas d'Oliver Laxe  »

Auréolé cette année pour sa première fiction du Grand Prix de la Semaine de la Critique, Oliver Laxe propose avec Mimosas un poème onirique aussi troublant que salvateur. Traversée du Styx aux doux airs de Mirages de Talal Selhami, le film se déshabille avec retenue, dévoilant son fil d'Ariane comme autant de strates sémantiques et sensorielles. Profession de foi ou chemin de croix, un métrage en forme de méditation.

Image de « The Endless Summer de Bruce Brown »

Film culte de la culture Surf et reflet enchanté d'un âge d'or américain où la jeunesse cultivait la cool attitude pour explorer de nouvelles libertés, The Endless Summer, alias L'Eté sans fin revient sur les écrans en version restaurée pour mieux rafraichir notre été entre deux séances de glisse, la mèche blonde dans le vent.

Image de « Little Big Man d'Arthur Penn en version restaurée »

Œuvre charnière, inclassable... indétrônable. Little Big Man est l'un des premiers grands westerns à traiter de front la question des Indiens d'Amérique. Cette fresque grandiose d'Arthur Penn ressort en salles dans une version entièrement restaurée. L'occasion rêvée de se pencher sur un monument à la fois épique, picaresque et contestataire, qui bouscula en profondeur les codes et les légendes du cinéma hollywoodien.

Image de « Le BGG de Steven Spielberg »

Lourd (comme ça s'est fait) d'une réputation peu flatteuse du côté des critiques hexagonaux : « bien lourdaud » pour Le Monde, « un peu lourd » pour Les Inrocks (dont on salue évidement l'inspiration épistolaire), ce BGG ne fait pas, et c'est peu de le dire, l'unanimité de ce côté de l'atlantique. Alors quid de ce nouvel opus du maitre Spielby ?

Image de « The Strangers de Na Hong-jin »

Précédé d'une élogieuse réputation, The Strangers souffre depuis peu les oripeaux de porte-étendard du thriller sud-coréen. Convié dans les locaux de Metropolitan pour découvrir le film, Frenetic Arts a ainsi pu s'évanouir dans la nouvelle toile tissée par Na Hong-jin, metteur en scène surdoué des excellents (bien qu'un peu surestimés) The Chaser et The Murderer. Verdict pour ce film très attendu.

Image de « The Witch de Robert Eggers »

Présenté dans de nombreux festivals, avec une reconnaissance immédiate, mais seulement auréolé d'un Prix Syfy au dernier Fantastic'Arts de Gerardmer, The Witch est sans aucun doute l'un des films d'horreur les plus aboutis de ces dernières années. Une œuvre où la terreur suinte de chaque plan.

Image de « Elle de Paul Verhoeven »

Elle avait tout du projet improbable. Visiblement affamé de pellicule après une pause imposée de dix ans, Paul Verhoeven, le réalisateur de Spetters, Basic Instinct et Starship Troopers, déploie toutefois une hargne telle que les éléments disparates de son dernier rejeton ne peuvent que faire sens.

Image de « Captain America - Civil War des frères Russo »

Deux ans après le très bon Captain America : Le soldat de l'hiver, les frères Russo reprennent les commandes de la série la plus qualitative des studios Marvel et adaptent l'un des plus gros event de l'histoire récente la maison des idées : Civil War.

Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009