Rejoignez-nous sur :
Image de « Tale of Tales de Matteo Garrone »

Après l'excellent Gomorra, vint le pire film de 2012 : Reality. C'est donc avec la plus grand prudence que nous attendions l'expérience Tale of Tales de Matteo Garrone. Basé sur Lo cunto de li cunti (Le conte des contes ou Le divertissement des petits enfants), les contes fondateurs de Giambattista Basile, le film s'appuie donc sur un véritable mythe fantastique, ayant notamment inspiré les frères Grimm ou Charles Perrault.

Image de « La Bataille de la Montagne du Tigre de Tsui Hark »

Alors qu'Hollywood, à quelques exceptions près, s'efforce d'oublier ses plus prestigieux cinéastes, les vieilles icones du cinéma de Hong-Kong continuent de s'épanouir en Chine, Tsui Hark en tête. Bénéficiant d'une sortie en salles inespérée en France, La Bataille de la Montagne du Tigre montre d'ailleurs à quel point le réalisateur de Zu a su embrasser les enjeux cinématographiques du nouveau millénaire.

Image de « Spy de Paul Feig »

Carton récent au box-office américain, la nouvelle comédie du réalisateur de Nos meilleures amies et des Flingueuses lorgne du côté de James Bond en donnant la part belle à l'exquise Melissa McCarthy. Au programme : humour trash, vannes déjantées, contre-emplois, quiproquos et mitraille à gogo. Une formule rentre-dedans plutôt fun et efficace, même si elle frôle un peu l'indigestion.

Image de « Mad Max Fury Road de George Miller »

Saga post-apocalyptique légendaire et influence culturelle majeure à l'aube des années 80, les aventures sur le bitume australien sorties de l'imaginaire de George Miller et de feu Byron Kennedy auront réellement marqué une succession de générations. Auréolé des succès d'Happy Feet (2006 et 2011), c'est un Miller remonté à block, la tête débordante d'imagination et prêt à faire du Cinéma qui offre à Tom Hardy les clés de l'Interceptor.

Image de « Il était une fois en Amérique : ressortie en version intégrale »

Ultime réalisation de Sergio Leone, Il était une fois en Amérique est considéré comme l'un des grands monuments du cinéma moderne depuis sa présentation à Cannes en 1984. Mais tel un chef d'œuvre maudit, ce film fleuve a souffert aux grès des continents et des ressorties, de multiples coupes. Evènement de taille, Il était une fois en Amérique renait enfin dans sa version intégrale, la seule et unique imaginée par Leone.

Image de « Mon Cinéma de A à Z par Julien Richard-Thomson »

Drôle de personnage que Julien Richard-Thomson. Réalisateur français de films aux frontières de la série Z, il œuvre depuis le début des années 90 en mettant en boîte des délires pelliculés dans le genre horrifico/castagno/érotico/fantastique, dotés de moyens financiers ultra limités et sans l'aide d'aucun organisme public.

Image de « Sea Fog de Sung Bo Shim »

Kim Yoon-seok (The Chaser), Bong Joon-ho, réalisateur du chef d'œuvre Memories of Murder ou du non moins excellent The Host au poste de coscénariste, le directeur photo du complètement barré de Save the green planet !  : n'en jetez plus, voici le casting 4 étoiles réuni par Sung Bo Shim pour son premier long métrage.

Image de « Les Enquêtes du département V : Miséricorde »

Wild Bunch confirme, le démarrage de son nouveau service d'e-Cinéma. Avec la sortie de Miséricorde, disponible en VOD le 27 mars: la société tâche d'élargir son spectre de rayonnement et de proposer une alternative intéressante à la distribution cinématographique classique.

Image de « Marc Davis : Anatomie d’une légende »

Urban est certes l'éditeur privilégié des titres DC en France, mais c'est aussi un éditeur qui se tourne de plus en plus régulièrement vers la traduction de beaux livres consacrés à des grands noms de la BD, mais aussi comme ici, de l'animation avec un superbe volume dédié à Marc Davis, l'un des créateurs les plus importants des premières décennies du Studio Disney.

Image de « Les Chevaliers du Zodiaque – La Légende du Sanctuaire »

Toutes les légendes des trentenaires ayant grandi au milieu des 80's sont-elles vouées à se vautrer dans des reprises douteuses ? Et comme c'est la grande valse des remakes à tout va, les pauvres Chevaliers du Zodiaque, malgré la puissance de leur cosmos, ne pouvaient s'échapper du vortex.

Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009