MISSING : INTéGRALE
Saknad - Suède - 2017
Image plateforme « DVD »
Image de « Missing : intégrale »
Genre : Policier
Réalisateur : Colin Nutley
Musique : Daniel Norgren
Image : 1.77 16/9 Compatible 4/3
Son : Suédois et français Dolby Digital 2.0
Sous-titre : Français
Durée : 180 minutes
Distributeur : Rimini Editions
Date de sortie : 19 janvier 2019
Artistique : note
Technique : note
Interactivité : note
Jaquette de « Missing : intégrale »
portoflio
LE PITCH
Maja Silver, commissaire de police à Stockholm, est de retour dans le village de son enfance, situé dans la région la plus religieuse de la Suède. Lors de son séjour, une première jeune fille est retrouvée assassinée, puis une seconde disparaît. L’affaire semble avoir un lien avec la religion. La police locale fait appel à Maja pour l’aider dans son enquête.
Partagez sur :
des pas dans la neige


En quelques années les polars en provenance de Suède, Norvège ou Danemark sont devenu les maitres étalons offrant souvent un cadre épuré (c'est une question de paysage) pour révéler avec une précision clinique le mal qui nous entoure. Pas aussi connu par chez nous que The Killing (la version originelle, pas celle de Netflix), Missing a pourtant été un évènement pour la télévision suédoise.

Pourtant de prime abord, le spectateur découvrant les premières minutes de la minisérie peut se demander en quoi elle se différencie de ses homologues glacés. Ici une commissaire de la ville revient dans sa petite ville d'origine pour raccrocher les wagons avec sa famille et se retrouve à devoir enquêter sur le cadavre d'une jeune fille. Paysages hivernaux et enneigés, petite communauté parlant d'entraide pour mieux cacher ses petits secrets, vieilles rancunes qui refont surface, multiplicité des suspects... Du grand classique. Sauf que le programme est signé Colin Nutley, un réalisateur d'origine anglaise mais qui a fait tout sa carrière là-bas. Et une carrière fructueuse, entre drame et comédie sentimentale, qui ont fait de lui l'une des réalisateurs préférés de son pays d'adoption et un fin analyste des petits travers de ce dernier. Bel été pour Fanny (1992) connu une petite distribution en France, Under The Sun pas forcément, mais déjà tout deux étaient portés par l'actrice Helena Bergström avec qui il a eu entre temps trois enfants.

 

prière froide


Missing a donc des airs de retrouvailles. Ce que confirme la tonalité même des quatre épisodes qui balancent constamment entre le thriller proprement dit et la chronique humaine s'attardant considérablement sur les personnages. Les différentes positions de pouvoirs au sein du commissariat tout d'abord mais aussi, et de plus en plus, le lien difficile qui existent entre Maja Silver et sa fille, et ceux des autres parents avec leur progéniture. Se déroulant dans la région qu'il est coutume d'appeler la Swedish Bible Belt, la série incarne alors une fracture entre les générations, mais aussi entre le monde moderne et les replis religieux, cruellement illustré ici par un prêcheur arriviste et franchement odieux. Si parfois la mise en scène relativement distance et l'écriture qui se refuse à tout sensationnalisme, donnent au rythme des petits cotés lancinants, le spectateur se surprend à enchainer rapidement avec l'épisode suivant, porté autant par une interprétation collégialement excellente et juste, mais aussi un mystère (une autre jeune fille disparait) dont la résolution n'est pas si prévisible et en tous cas réussit à préserver son petit suspens. Une petit série carrée et agréable, étrangement construite comme une capture instantanée de cette bande de personnages, laissant l'avant et l'après hors champs là où d'autres se seraient escrimer à tout expliciter. Ils préfèrent la jouer subtile les suédois.

Nathanaël Bouton-Drouard




Partagez sur :
 

Image :
Sortie directe en DVD pour Missing en France avec les quatre épisodes réunis sur deux DVD. Les copies sont tout naturellement très belles, avec des contrastes bien marqués, une définition parfaite pour un transfert SD et une compression solide et invisible. Parfait.

 


Son :
Comme trop souvent sur les programmes en provenance des pays nordiques le doublage français n'arrive pas franchement à restituer l'ambiance d'origine. On lui préférera nettement la version originale dans un Dolby Digital 2.0 ultra clair, très sobre, mais un peu chiche sur les ambiances.

Liste des bonus : Aucun.

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2019