Chats rouges dans un labyrinthe de verre : Test du Bluray
Les Vikings : test du coffret Bluray
Les Aventures du Capitaine Wyatt : Test du Bluray
Rejoignez-nous sur :
Image de « Prédateur : Test du Bluray »

Cela faisait un petit moment que l'on n'avait plus de nouvelles du néerlandais foudingue Dick Maas. L'excellent artisan responsable de L'Ascenceur et Amsterdamned dans les années 80, a connu une petite traversée du désert cinématographique avec des oeuvres moins marquantes (L'Ascenseur niveau 2, Issue de secours... Bof), jusqu'à un regain d'inspiration avec le sympathique Saint, en 2010, puis Quiz en 2012.

Image de « La Sentinelle des maudits : Test du Bluray »

Produit dans la foulée des succès concurrents Rosemary's Baby (Paramount) et L'Exorciste (Warner), La Sentinelle des maudits devait être pour Universal un bon moyen de remettre en avant son héritage horrifique. Mais pouvaient-ils vraiment faire confiance au nihiliste Michael Winner ?

Image de « Ash Vs. Evil Dead saison 3 : Test du coffret Bluray »

En début d'année le couperet est tombé : faute d'audience suffisante Ash Vs Evil Dead s'achève au bout de trois saisons. Peu de chance de voir le programme revenir chez un autre fournisseur (Netflix au hasard) puisque dans la foulée Bruce Campbell annonçait ranger définitivement la tronçonneuse. Voici donc le baroud d'honneur d'un héros hors du commun qui charcle du deadite depuis plus de 35 ans !

Image de « The Fog : Test du Bluray 4K »

Mine de rien, cette nouvelle édition de The Fog, pas loin d'être définitive, arrive à point nommé pour réparer une injustice. Indigne du support, le blu-ray nu comme un ver édité en 2008 par Studiocanal traitait l'un des meilleurs films de John Carpenter comme un vulgaire fond de catalogue pour bac à soldes. On était alors bien loin du dvd collector de 2003, de sa copie soignée et de son très beau coffret cartonné rempli de suppléments passionnants.

Image de « La Chair de l’orchidée : Test du Bluray »

Futur réalisateur du célèbre et fastueux La Reine Margot, Patrice Chéreau est d'ors et déjà un metteur en scène de théâtre et d'opéra admiré et respecté lorsqu'il prend le risque de se lancer dans le cinéma. D'autant plus risqué qu'il prend le risque de manier polar à la française, euro-thriller et cinéma frontalement personnel. Quarante ans après, La Chair de l'orchidée est toujours un métrage déstabilisant.

Image de « La Fille sur la balançoire : Test du Bluray »

L'intrigue de La fille sur la balançoire est tirée d'un fait-divers qui déchaina les passions et chamboula l'Amérique du début du siècle dernier : l'assassinat de l'architecte Stanford White, abattu de trois coups de revolver dans un cabaret huppé de Manhattan. Sur le papier, ce drame en costumes, avec sa reconstitution soignée et ses longues scènes de procès, sentirait presque la naphtaline.

Image de « Inferno : Test du Bluray 2018 »

Lorsqu'il boucle Suspiria en 1977, Dario Argento est bien loin d'anticiper le triomphe international du long-métrage, et encore plus loin d'envisager une suite prochaine. Devant l'enthousiasme des fans et les chiffres du Box Office, l'auteur de Quatre mouches de velours gris accepte de développer son propos quelques années plus tard. Coproduction italo-hollywoodien, Inferno n'est pas loin, ô surprise, d'égaler son illustre prédécesseur.

Image de « Miss Daisy et son chauffeur : Test du Bluray »

Triomphe surprise de l'année 1989 raflant au nez et à la barbe l'Oscar du meilleur film à Né un 4 Juillet et Le Cercle des poètes disparus. Miss Daisy et son chauffeur s'offre le luxe de rentrer dans le patrimoine des restaurations Pathé. Retour aujourd'hui sur ce succès un peu oublié et boudé par bon nombre de critiques à l'époque.

Image de « La Dame de Shanghai : Test du Bluray »

Enième sujet de brouille entre le cinéaste Orson Welles et ses contemporains, et en particulier une alliance aveugle entre la grande critique américaine et la mainmise des studios, La Dame de Shanghai fait partie de ces œuvres abimées, remaniés à son corps défendant, et qui aura mis de nombreuses années avant d'apparaitre comme le grand classique qu'il est, précurseur et hors-norme.

Image de « Un Crime dans la tête : Test du Bluray »

Référence récurrente et modèle évident du cinéma parano des années 60/70, Un Crime dans la tête est aussi une œuvre tristement prophétique qui annonçait, bien malgré lui, quelques mois en avance l'assassinat du président J.F. Kennedy. Sans doute l'un des sommets de la carrière de John Frankenheimer qui, au-delà de sa légende « politique » est surtout un thriller assez insaisissable.

Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2018