RHYTHM PARADISE
Rhythm Tengoku Gold - Japon - 2006 - 2008
Image plateforme « Nintendo DS »
Image de « Rhythm Paradise »
Genre : Rythme
Musique : Divers
Développeur : Nintendo
Durée : élevée
Langue : Français
Distributeur : Nintendo
Date de sortie : 30 avril 2009
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Rhythm Paradise »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Avez-vous le sens du rythme ? Certaines personnes naissent avec, d’autres essayent de l’acquérir et d’autres encore le perdent en cours de route. Mais plus maintenant ! Même les gens qui avouent n’en avoir aucun vont pouvoir être dans le rythme grâce au je le plus loufoque ici bas : Rhythm Paradise sur Nintendo DS !
Partagez sur :
Stylet tonique

La musique adoucit les mœurs, et surtout attire le client. C'est ce qu'à très bien compris Nintendo qui continue de drainer le grand public en proposant quelques logiciels (parfois plus que des jeux) simples d'accès, fun et populaires. Dans le genre, Rhythm Paradise s'impose d'emblée.

 

Totalement inédit en France, Rhythm Tengoku avait pourtant rencontré un énorme succès lors de sa sortie voici deux ans sur GBA. Et pour cause : entièrement conçu par l'équipe de barges des Wario Ware, ce jeu purement musical retrouvait la construction en petits tableaux détraqués et graphiquement disparates de son prédécesseur, proposant cette fois-ci de faire montre d'un sacré sens du rythme pour venir à bout de la cinquantaine d'épreuves disponibles. Nintendo s'est bien sûr empressé depuis d'offrir un nouvel emballage au soft pour l'adapter pleinement à la grammaire inédite de la DS : graphismes légèrement plus soignés, source sonore plus audible et surtout maniabilité revue au stylet et à l'écran tactile. Avec cette dernière amélioration, Rhythm Paradise (titre international) facilite grandement la prise en main et la convivialité, même s'il perd au passage un peu de précision sur certaines étapes compliquées. Car, de prime abord très simple, le titre de Nintendo devient on ne peut plus stressant lors des réguliers Mix compilant à un rythme effréné les cinq jeux qui viennent juste d'être débloqués.

 

Bebop... euh, lula ?

 

On gratte, on frotte, on tape, on tapote, on fait glisser... on connaît parfaitement les mécanismes aujourd'hui, mais la difficulté ici est de suivre le rythme présenté lors des petits tutoriaux (facultatifs) qui donnent lieu à des scénettes totalement improbables : des héros militaires qui baissent le bec au pas, un avaleur d'œuf, des statues de l'ile de Pâques qui entonnent des airs de baryton, un photographe au taquet sur une piste de kart, une partie de ping-pong frénétique, des chimpanzés formant le fan club d'une idole japonaise, une parade nuptiale entre deux caméléons... Le tout sur des musiques entêtantes et hystériques. La team de Wario Ware & co fait une nouvelle fois mouche en libérant son imagination débridée, mais ne laisse pas en carafe les joueurs occasionnels qui pourraient être dépassés par l'attention requise, en leur proposant, en cas d'échec répété, de passer directement à l'épreuve suivante. Une option qui se débloque en faisant un tour du côté du « Café », où l'on retrouve aussi les quelques bonus récupérés en explosant le score : un jukebox permettant d'écouter les musiques à loisir, des mini-jeux inédits, des cours de guitares ou des étranges journaux intimes des protagonistes. Seule manque à l'appel, à notre grand dam, une option multi-joueurs par connexion wifi qui aurait permis de se mesurer à ses amis.

Nathanaël Bouton-Drouard

 

 

 

Partagez sur :
 

Bien évidemment, Rhythm Paradise fait partie de la gamme phare de la Nintendo DS : Touch Generation !. Une collection qui n'est pas connue pour ses prouesses techniques mais plutôt pour son économie graphique, entièrement tournée vers l'expérience immédiate. Directement dans la lignée des party game avec Wario, le jeu en question oscille entre les dessins enfantins, la 3D rétro, un style brouillon... La recherche n'est pas la beauté mais l'humour, et un ton visuellement purement immature. Et comme tout le reste (bande son, gameplay) tourne comme sur des roulettes, le plaisir reste constant.

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2019