MARIO PARTY ISLAND TOUR
Japon - 2013
Image plateforme « Nintendo 3DS »
Image de « Mario Party Island Tour »
Genre : Party Game
Musique : Divers
Développeur : Nintendo
Durée : moyenne
Langue : Français
Distributeur : Nintendo
Date de sortie : 17 janvier 2014
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Mario Party Island Tour »
portoflio
LE PITCH
Quand une lettre arrive dans une bulle jusqu'au Royaume Champignon invitant Mario et ses amis à une fête dans les nuages, comment pourraient-ils refuser ? Très vite, tous vos personnages préférés du Royaume Champignon s'envolent dans des bulles pour l'île de la fête, prêts à découvrir des tas de jeux et défis passionnants... Et vous savez quoi ? Vous aussi, vous êtes de la fête !
Partagez sur :
Le lancer de trop ?

Comme toute console Nintendo qu'il se doit, la 3DS accueille à son tour son propre épisode de Mario Party. Une petite tradition âgée d'une quinzaine d'années mais qui commence à prendre de l'âge.

En soit, chaque épisode fonctionne à peu de chose près sur les mêmes et immuables bases : la rencontre entre le bon vieux jeu de plateau des familles (type jeu de l'oie) et le party-game où s'enchainent des épreuves plus ou moins originales. Mais dans Mario Party Island Tour, ces contours semblent s'arrondir, se simplifier à l'extrême en particulier dans la conception des différents plateaux. Certes les décors changent, les petites particularités restent présentes (bonus, obstacles...), mais à l'arrivée ceux-ci restent terriblement linéaires oubliant définitivement les raccourcis délirants ou la construction façon Monopoly qui avait fait des merveilles jusqu'au Mario Party 8 sur Wii. Les univers s'enchainent, mais le principe tourne alors toujours sur la question du premier arrivé (ou du dernier, mais au final cela ne change pas grand-chose dans la pratique) avec malus et bonus de lancer de dés pas franchement spectaculaires, quitte même à oublier en cours de route de placer des mini-jeux véritablement funs.

 

C'est reparti pour un tour !


Inspirés des univers habituels de Mario, profitant des capacités de la consoles pour jouer sur la profondeur, l'écran tactile, le capteur gyroscopique ou le micro, ces derniers sont souvent extrêmement simples, voir sans challenge, et surtout manquent de rythme, de nervosité à l'instar d'un pilotage de sous-marins même pas digne d'un vieux téléphone portable. Entre des parcours assez ronflants (excepté "La Table de Maskass" avec un système de jeux de carte façon mistigri rafraichissant) et des mini-jeux qui se font aussi rares que de moins en moins rigolos, Mario Party Island Tour souffre d'un affadissement concret d'un concept pourtant particulièrement attachant, entre amis ou en famille, surtout qu'à coté de cela Nintendo propose quelques options sympathiques. Il n'est ainsi pas nécessaire de posséder quatre fois la même cartouche pour profiter de toutes les options et des modes du soft, puisqu'il suffit d'utiliser le partage d'information lorsque les trois autres compères sont à proximité. Pratique et surtout économique (ce qui n'est pas si fréquent), l'intention est tout de même un peu gâchée par l'absence totale de partie en ligne, pourtant très attendue ici. Surtout que le mode solo, "La Tour de Bowser", passage obligé pour débloquer le dernier personnage jouable, se contente d'enquiller les challenges déjà vu à plusieurs, avec quelques boss tous les 5 étages, sans réellement motiver les courageux, plus éreinté par la répétitivité générale que par une difficulté à la baisse. Sortie anecdotique, à réserver uniquement aux très jeunes.

Nathanaël Bouton-Drouard




Partagez sur :
 

Pas de grandes surprises non plus du coté visuel du titre, mais là, cela semble bien plus logique. Comme toujours avec Nintendo les modélisations sont aux poils, avec de très jolies rondeurs, des animations fluides et amusantes, et surtout des couleurs bien vives et festives. Rien à redire donc, même si on peu regretter que les décors (les plateaux donc) manquent parfois un peu de vie et que les musiques se révèlent rapidement assez crispantes. Par contre du coté de l'utilisation des différentes spécialités de la 3DS, c'est encore une fois le sans faute.

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2019