SUPER SMASH BROS. FOR WII U
Dairantou Smash Bros. for Wii U - Japon - 2014
Image plateforme « Wii U »
Image de « Super Smash Bros. For Wii U  »
Genre : Combat
Musique : Divers
Développeur : Namco Bandai
Durée : élevée
Langue : Français
Distributeur : Nintendo
Date de sortie : 28 novembre 2014
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Super Smash Bros. For Wii U  »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Ce sont plus de 40 valeureux combattants qui vont s'affronter. Parmi ces célébrités, vous retrouverez PAC-MAN, Mega Man et Little Mac. Ils seront confrontés à des vétérans tels que Link, Mario, Donkey Kong et bien d'autres.
Partagez sur :
Royal Rumble

Qui a dit que Nintendo n'avait pas de force de frappe ? Plus personne n'oserait désormais alors que la sortie de Super Smash Bros. a relancé les ventes de 3DS et que son pendant sur Wii U est attendu par une armée de fans fébriles prêt à se balancer hors du ring comme des sauvages. C'est aussi ça l'amitié.

Pas de réelle surprise pour tous ceux qui se sont déjà lancés dans la compétition sur la machine portable, Super Smash Bros for Wii U est encore et toujours ce mélange habile entre la rigueur technique de l'épisode Melee (Gamecube), et la foire d'empoigne jouissive de Brawl (Wii). Une alliance maîtrisée entre le vrai jeu de combat au gameplay riche mais dissimulé, et le party game délirant et bordélique. A chacun de choisir son approche, ou de les mélanger puisque jusqu'au bout le soft est accessible à tous et offre des challenges où tout un chacun pourra briller. A ce titre les développeurs signent un vrai travail d'orfèvre, qui gagne encore en fluidité sur la console de salon, et profite immédiatement des rééquilibrages effectués sur la 3DS via les patchs. Évidence, même si certains joueurs préféreront emmener le jeu avec eux dans les transports, le confort offert par un écran de télévision HD, est largement plus souhaitable pour un soft comme celui-ci, assurant une lisibilité accrue (ça tombe bien les graphismes sont splendides), d'autant qu'en exclusivité, un mode 8 joueurs fait ici son arrivée. Difficile il faut le reconnaître d'y développer une réelle stratégie, mais avec autant de monde dans la même pièce à s'écharper le jabot, les fou rires et les grincements de dents sont garantis.

 

Gargantuesque


C'est d'ailleurs ce qui semble être le maitre mot du soft : toujours plus ! La preuve avec la compatibilité avec toutes les manettes existantes (et même le retour de celle de la Gamecube sollicitée par les spécialistes), le roaster composé de 50 personnages, la masse d'arènes disponibles (dont certaines en deux version et avec boss), plus de 400 remix de thèmes célèbres, la pluie d'item in battle tout juste concurrencée par ceux servant à personnaliser ses personnages (Mii ou autres), les figurines à collectionner... et les modes de jeu à n'en plus finir ! Une véritable orgie, entre challenge incongrus (comme le Bomb Smash à la Angry Birds), épreuves spéciales avec difficultés multiples, et les missions de la Master Hand, « commandes spéciales » bourrées de particularités techniques et de spécificités à maitriser pour dégotter quelques objets collectionnables en plus. Et ça n'en fini jamais comme l'atteste le retour du mode All-Star (enchainement de combattants jusqu'au boss) ou le tout nouveau «L'Odyssée Smash » qui s'apparente à un jeu de plateau à plusieurs en deux phases : une première où chaque joueur tente d'engranger un maximum de personnages et de bonus, et un immense fight terminal. Plutôt sympa même si cela ne remplacera jamais l'aventure scénarisée de Smash Boss Brawl. Enfin les constructeurs en herbe peuvent même se lancer dans la fabrication de leurs propres arènes via un éditeur aussi sobre qu'efficace.

 

Best Friends


Gavé jusqu'à plus soif Super Smash Bros. For Wii U offre quasiment une durée de vie infinie et se paye le luxe d'être le premier ambassadeur des tout nouveaux Amiibo, petites figurines représentant les personnages les plus célèbres de la gamme Nintendo (en attendant que l'offre s'étoffe rapidement) à la manière des récents succès de Skylanders ou Disney Infinity. A la différence notable qu'ici les mignons objets ne sont ni indispensables à un jeu, ni exclusifs à ce dernier. Nintendo annonce d'ailleurs que la plupart des titres maisons seront compatibles (sur Wii U et 3DS) avec des résultats variés comme l'apparition de costumes et de véhicules inédits sur Mario Kart 8 ou d'une arme rare dans Hyrule Warriors. Mais pour l'instant c'est bel et bien sur Super Smash Bros. que l'objets se montre le plus performant avec la possibilité, juste après avoir posé le socle sur le petit détecteur du Gamepad, de le faire apparaitre in game. Un personnage non jouable, mais qui lors des combats se débrouille tout seul (en amis ou ennemis) et engrange des points d'expérience comme dans un RPG, apprenant surtout en fonction des techniques de ses adversaires, de la difficulté des modes choisis et des situations rencontrées. Un vrai jouet, qui ouvre des portes inédites et pour lequel on peut aussi choisir de sacrifier des items d'amélioration question d'en faire un monstre du catch et de le confronter à l'Amiibo d'un pote. Assez addictif finalement, comme l'ensemble de ce jeu de combat aussi convivial que pléthorique. Une bombe atomique.

Nathanaël Bouton-Drouard












Partagez sur :
 

On se demande encore par quel miracle les développeurs de Namco Bandai et de Nintendo ont réussi à faire tourner tout ce beau monde sans aucune anicroche. Affichant un habillage HD 1080p et 60fps sans faiblir, Super Smash Bros. For Wii U en balance plein les mirettes entre les différents personnages, superbement modélisés sans perdre leurs particularismes, les nombreux environnements aussi variés que détaillés, la multitude d'obstacles, d'objets et d'interventions sidérantes qui occupent l'écran. Le tout en se faisant une place sans ralentissement ou décrochage dans la succession de prises, d'effets spéciaux, d'accélérations et d'explosions, et ce même à huit joueur sur l'écran. Incroyable et ultra performant, le soft ne fait preuve de faiblesse qu'avec son mode online, assez exigeant, qu'il est recommandé de pratiquer avec un câble Ethernet plutôt que la Wifi, pour s'assurer une réelle stabilité.

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2019