Image de « Test Wii : Mario Party 9 »
Image de « Test WiiU : The Lapins Crétins Land »

Deprecated: Function split() is deprecated in /home/freneticfg/www/includes/common/lib/folder/KT_Folder.class.php on line 157
Image de « Test 3DS : Mario Party Island Tour »
Image de « Test 3DS : Ultimate Nes Remix »
MARIO PARTY 10
Japon - 2015
Image plateforme « Wii U »
Image de « Mario Party 10 »
Genre : Party Game
Musique : Divers
Développeur : Nintendo
Durée : moyenne
Langue : Français
Distributeur : Nintendo
Date de sortie : 20 mars 2015
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Mario Party 10 »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Avec Mario Party 10, redécouvrez le principe du jeu de plateau entre amis ou en famille. Choisissez votre plateau (Parc des champis, Château du chaos...), lancez les dés et aventurez-vous dans plus de 70 mini-jeux complètement déjantés ! La fête débute enfin au Royaume Champignon sur Wii U, mais attention, cette fois-ci les règles ont changé : vous pouvez maintenant incarner le trouble-fête Bowser !
Partagez sur :
3 modes pour 6 faces

Autre série lucrative de ce bon moustachu, Mario Party en arrive aujourd'hui à son 10ème épisode, et sa première tentative sur WiiU. De quoi s'habiller d'un costume un peu plus chiadée, de proposer quelques options inédites même si dans les grandes lignes ce jeux de société sur télévision n'a pas tant changé que cela.

L'idée est bien entendu toujours la même : réunir quelques camarades dans divers jeux de plateau dont le moteur essentiel reste l'inlassable lancé de dés. Depuis l'épisode précédent les quatre joueurs sont réunis dans la même galère, enfin le même véhicule, et la victoire se jauge sur le nombre d'étoiles récoltées. Quelques bonus à chopper au cours de l'avancé, des boss intermédiaires (assez longs et sympas) à éliminer avec plus d'efficacité que ses petits camarades, la recette est désormais bien connu même si Mario Party 10 peut se vanter de regrouper un ensemble assez généreux de 70 mini-jeux à déclencher aléatoirement. Relativement courts et variés (même si certains ne sont que de petites variations) ces derniers mettent en avant l'agilité, la coopération, la mémoire, la méchanceté ou toujours cette foutue chance qui en fera grogner plus d'un. C'est classique, mais on aimerait un jour que ces épreuves réussissent à approcher la nervosité et l'excitation des premiers Wario Inc. On peut tout de même noter une nette amélioration dans leur mise en scène, profitant aisément de la HD, à l'image aussi des plateaux du mode Mario Party, installant des environnements maritimes ou aériens, avec quelques surprises et surtout de beaux hommages à l'univers du plombier.

 

à 4 contre 1


De petits plus, auxquels vient s'ajouter désormais le mode Bowser Party, jouable à 5 et où l'un des participants va prendre la place du terrible boss. Lâché aux trousses des gentils héros, ce dernier s'opposera à eux via le Gamepad dans des mini-jeux au gameplay asymétrique, tentant de les écraser de son poing ou de les incinérer, tandis que les autres, armés de leur Wiimote, espèrent désespérément de lui échapper. Un petit coté course contre la montre qui renouvelle un peu les sensations, c'est toujours ça de prit. Bien entendu, Nintendo n'en reste pas là et fournit quelques autres friandises bonus avec un jeu de badminton simpliste et à l'ancienne, un Tetris-like bien rodé et quelques modes compètitifs avec enchainements de mini-jeux ou sélections toutes personnelles. Reste la question qui fait grincer quelques dents : les Amiibo. Compatibles avec les personnages Mario déjà sortis, et surtout avec la nouvelle gamme dédiée, le jeu peut ainsi faire apparaître des plateaux inédits pour peu que le joueur investisse dans les charmantes figurines. Quelques bonus et options gadgets à débloquer, à 14 euros pièce ça agace un peu surtout que l'habillage de ces niveaux est souvent très succinct et le parcourt réduis à quelques cases qui tournent à l'infini. Le mélange des univers à débloquer ou le retour à des enjeux plus proches des premiers opus, finissent cependant par s'avérer agréables.

En conclusion Mario Party 10 est certes une légère amélioration du concept initial, multipliant les offres et les approches, mais se heurte encore et toujours à ces sensations de facilité et de lenteur (faut trouver autre chose que les dés svp !) qui gâchent parfois les parties, même si les cibles annoncées du jeu (les gamins, les petites familles) y trouveront leur compte pour quelques après-midi pluvieuses.

Nathanaël Bouton-Drouard










Partagez sur :
 

Pas forcément connu comme étant une série qui en met plein les mirettes, Mario Party passe enfin à la vitesse supérieure avec son arrivée sur console HD. Il ne faut pas s'attendre à une explosion d'effets et de séquences spectaculaires puisque la simplicité et la lisibilité est toujours mise en avant, mais on remarque déjà quelques travaux sur une mise en scène un peu plus présente et poussée tout au long de l'exploration des différents tableaux. A cela s'ajoute de très jolies modélisations tout en rondeurs et en couleurs vives, quelques détails qui s'animent avec poésie et surtout des mini-jeux qui varient agréablement les ambiances et les environnements. Sympatoche. Tout comme l'utilisation adéquate du Gamepad, particulièrement bien intégrée.

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2019