POKéMON MéGA DONJON MYSTèRE
Pokemon Chou Fushigi no Dungeon - Japon - 2015
Image plateforme « Nintendo 3DS »
Image de « Pokémon Méga Donjon Mystère  »
Genre : RPG
Musique : Divers
Développeur : Spike Chunsoft
Durée : élevée
Langue : Français
Distributeur : Nintendo
Date de sortie : 19 février 2016
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Pokémon Méga Donjon Mystère  »
portoflio
LE PITCH
Vous êtes un Pokémon et vivez à Bourg Tranquille, qui est habituellement un havre de paix. Toutefois, votre partenaire et vous allez rapidement le quitter pour rejoindre les Grands Explorateurs, un groupe qui explore et cartographie le monde. Vous commencez alors à vous aventurer dans de vastes donjons mystères emplis de Pokémon.
Partagez sur :
Donjon Crépuscule

Même pas un mois est passé et déjà les pokémon sont de retour sur 3DS avec un nouvel épisode des Donjon Mystère qui entend bien frapper fort dans le cœur de fans. Mais la recette, usée jusqu'à la corde, peut-elle encore surprendre ?

Manifestement bien conscient que le précédent Les Portes de l'infini sorti il y a trois ans avait déçu les habitués, l'équipe de Spike Chunsoft (Etrian Mystery Dungeon) a décidé de faire un état des lieux de l'ensemble de la sous-série des Donjon Mystère et de s'efforcer d'en tirer la quintessence. En soit ce travail n'est pas non plus monumental tant depuis ses débuts, ces Dungeon Crawler n'ont joué d'épisodes en épisodes que sur de menus détails. La solution était ici toute trouvée : garder quelques indices de l'accessibilité dans l'air du temps (plus d'items pour sauvegarder, lisibilité des enjeux) tout en revenant à un programme plus complet réintégrant enfin la nécessité d'alimenter ses créatures et de choisir avec logique lesquels sont envoyés à la bataille. Ce n'est pas grand-chose, mais le croisement est bien dosé, et permet de retrouver de vrais challenges et poil de fantaisie dans un genre forcément répétitif avec son exploration ad nauseam de labyrinthes crées aléatoirement.

 

Méga-sobre


A ce sujet, Pokémon Méga Donjon Mystère réussit à trouver une vraie motivation à enquiller les promenades dans des décors bien souvent assez vides, en déployant l'ensemble de ses 720 bestioles (d'où le Mega du titre) à collectionner sur une toile connectée. Pour être plus clair, les différentes rencontres entre le joueur et les futurs pokémon à capturer se font avec un enchainement logique et visible dépendant des liens crées avec les créatures déjà rencontrées, battues et emmagasinées. De quoi justement faire planifier au joueur ses futurs mouvements et scruter sa véritable avancée dans un soft qui bien entendu n'affiche qu'un scénario prétexte et une succession laborieuse de dialogues niais entre les gentils monstres. On ne peut en effet totalement changer sa nature, et si les combats gagnent un peu de variété avec l'apparition de nouvelles attaques à distances ou coordonnées et que la durée de vie, accrue, à de quoi occuper les fans très longtemps, il manque toujours ici une note d'originalité, une vraie prise de risque... Ou pourquoi pas une histoire vraiment passionnante, pour que ce Pokémon Méga Donjon Mystère ne soit pas juste un passe-temps en attendant le prochain épisode canonique.

Nathanaël Bouton-Drouard






Partagez sur :
 

Tout comme dans l'architecture du soft, on sent dans l'affichage graphique une nette amélioration. Les designs sont toujours aussi sobres et mignons, les couleurs pimpantes et contrastées, mais les modélisations sont plus rondes, les animations plus souples, et surtout l'univers du jeu (du village hub aux contrées éloignées) se révèle particulièrement étendu. On pourra regretter un aspect toujours un peu vide dans les donjons, mais ces derniers sont souvent accompagnés de musiques pétillantes et étonnamment peu rébarbatives.

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2019