MARIO PARTY STAR RUSH
Japon - 2016
Image plateforme « Nintendo 3DS »
Image de « Mario Party Star Rush  »
Genre : Party Game
Musique : Divers
Développeur : Nintendo
Durée : moyenne
Langue : Français
Distributeur : Nintendo
Date de sortie : 7 octobre 2015
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Mario Party Star Rush  »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Il n'y a pas de temps perdu dans Mario Party: Star Rush, en exclusivité sur les consoles de la famille Nintendo 3DS ! Rempli de mini-jeux et d'une foule de nouveaux modes, comme le frénétique Tumulte des Toad, il y en a vraiment pour tous les goûts ! Dans certains de ces modes, tous les joueurs jouent leur coup en même temps, plus besoin d'attendre son tour pour s'amuser !
Partagez sur :
Quand les toad mènent la danse

Le Mario Party de 2016 s'appelle donc Star Rush. Le titre résonne comme une promesse, celle de parties qui auraient enfin pris leur dose de caféine question de booster définitivement les confrontations amicales qui ne le restent jamais très longtemps. Promesse tenue ?

Les papys reprochent bien souvent d'avoir tué la convivialité familiale en mettant tout le monde de son côté avec une manette autistique. Fini la belle époque des parties hebdomadaires (enfin la même, mais jamais achevée) de Monopoly sous la tente orange du camping d'Aubenas. Comme pour répondre à ce petit élan de nostalgie qui peut rattraper un jour ou l'autre tout passionné de Jeu de l'oie, Nintendo distribue presque annuellement un nouvel épisode de Mario Party, licence devenue le symbole du «Party-Game» grâce à sa structure de jeu de plateau classique caviardée par une succession de petites épreuves plus ou moins originales. Sauf que bien entendu, d'année en année, la formule a eu tout logiquement tendance à tourner un peu en rond, voir surtout à perdre de son charme juvénile. Les mini-jeux ne sont pas en cause puisque, ici aussi, ils répondent toujours à ce que l'on attend d'eux entre adresse, rapidité, endurance et gestion incroyable d'un joyeux bordel, mais définitivement, les plateaux se perdaient à la fois dans des tracés prévisibles et une successions interminables de tours où chacun, l'un après l'autre, avait l'occasion de lancer son dé.

 

avance de huit cases sans passer par la banque


Là Nintendo a enfin tendu l'oreille et affirme Mario Party Star Rush comme le premier épisode où tous les joueurs lancent le dé en même temps ! Sortez les langues de belle mère, c'est la teuf ! Et immédiatement, la moindre partie semble avancer quatre fois plus vite, les temps d'attentes réduits à quelques secondes négligeables, permettant de foncer tête baissée, ou presque, dans le mode principal « Tumulte des Toad » qui prend en plus un malin plaisir à ajouter un soupçon de stratégie. Chaque tableau aboutit donc à un boss (façon plateforme 3D), seule créature capable de lâcher une étoile (menant à la victoire). La question étant de savoir s'il vaut mieux prendre le plus court chemin et gagner quelques précieuses secondes pour la confrontation finale, ou opter pour les détours afin de grappiller des piécettes supplémentaires ou un allier. Les stars de Nintendo bien entendu qui viennent épauler durant les épreuves, mais qui glissent aussi quelques dés pipés au passage. A noter que les Amiibos fournissent exactement la même chose et là sans effort. Preuve que l'aspect totalement cheaté des Mario Party n'a pas disparu, loin de là, car comme toujours la chance est un facteur incontournable pour le joueur humain... Beaucoup moins pour la machine qui en parties solos peut transformer la moindre manche en pugilat insoutenable. De toute façon ce genre de titre n'est jamais bien passionnant tout seul, et l'éditeur à justement trouvé une parade pour réchauffer les cœurs. Le plus simple est bien entendu de posséder chacun une console et une cartouche, mais il est aussi possible aux trois acolytes de se rendrent sur le Nintendo eShop et de télécharger gratuitement l'application Party Guest faisant autant office de petite démo, que d'accès aux parties collective du soft. Plutôt cool.

Et si jouer le petit champi facétieux est l'atout premier de Mario Party Star Rush, il est accompagné d'autres modes plus ou moins mémorables. Volontairement plus proche des chapitres précédent de la série "La Fête des ballons" joue sur l'échange de pièces contre des étoiles précieuses sur certains spots variables du terrain, tandis que le "Numismathlon" préfère enchainer les épreuves speeds et stressantes avec pour chaque pièce gagnée un avatar qui trace sur un parcours circulaire. Sobre et efficace, plus en tout cas que le très décevant "Mario-Gammon", le limité Tetris-like "Boulier de Boo" ou le franchement raté "Récital en rythme". Des petits plus anecdotiques, mais au moins présents, qui ne feront jamais de l'ombre aux modes principaux, qui eux ont clairement réussis à faire évoluer efficacement la formule Mario Party.

Nathanaël Bouton-Drouard










Partagez sur :
 

Trois ans après le précédent Mario Party Island Tour, la gamme revient sur 3DS avec un habillage tout de même très équivalent. Toujours la même maitrise des attributs de la machine avec du tactile parfaitement rodé et un relief pas indispensable mais joliment amené, et toujours les mêmes rondeurs, les mêmes couleurs joyeuses et les petites animations trop mignonnes. Un pur produit Nintendo, maide in Nintendo.

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009