XCOM 2
Etats-Unis - 2016
Image plateforme « PC »Image plateforme « Playstation 4 »Image plateforme « Xbox One »
Image de « XCOM 2 »
Genre : Stratégie
Musique : Divers
Développeur : Firaxis Games
Durée : élevée
Langue : Français
Distributeur : 2K Games
Date de sortie : 30 septembre 2016
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « XCOM 2 »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Les extra-terrestres ont gagné la guerre et pris le contrôle de la Terre. L’agence XCOM n’existe plus. Vous êtes le dernier noyau de la résistance, seul espoir de l’humanité, et vous êtes prêts à vous battre.
Partagez sur :
invasion planète terre

Ayant créé un léger remous dans le domaine des jeux de stratégie tour par tour RPG/Tactics, XCOM : Enemy Unknown, sorti en 2012 voit aujourd'hui débarquer une suite dans la même lignée, bien que non conventionnelle. Avec comme parti pris une défaite des joueurs au premier épisode, Firaxis Games place le joueur vingt ans après l'invasion alien, lui laissant le soin de reprendre le contrôle.

Sur un pitch vu et revu impliquant un mouvement de résistance se soulevant contre la collaboration d'humains et d'extraterrestres (V, Invasion planète Terre...), X-COM 2 devient le terrain de jeu de nouveaux affrontements « tour par tour ». Dans des maps aussi riches que variées, le joueur devra déplacer ses escouades allant jusqu'à six soldats sur un damier imaginaire afin de déjouer l'ennemi. Véritable jeu de guérilla, X-COM 2 est un parfait mélange des genres. Ainsi, la gestion en temps réel pour toutes les activités se déroulant dans votre vaisseau le Tallion (recherche et développement, renseignements tactiques) et le tour par tour pour les combats sur le terrain vont forcer le joueur à réfléchir sur deux temporalité, car il est impossible de gagner à moyen terme en privilégiant l'un par rapport à l'autre. Chaque membre de l'unité ne disposant que de deux actions, et ce quelque soit son niveau d'expérience (ici appelé grade), les erreurs de jugement devront se faire rare, sous peine d'être sévèrement sanctionnées immédiatement. Vous rentrez blessé de mission ? Pas de promotion pour vous. Vous êtes mortellement touché ? Pas besoin de vous faire un dessin, même si vous aviez passé des heures à peaufiner votre soldat favori, dite lui au revoir.

 

on les flingue !


Votre escouade pouvant se composer des rôles militaires habituels (sniper, experts en démolition, hacker...) selon ce que vous aurez développé, il vous faudra bien choisir votre A-team afin de mener à bien vos missions. Récupérations de données, extractions d'otages, désamorçages de bombes...ou bien éliminations pures et simples de tout ce que vous croisez, la variété des missions promet une durée de vie plutôt conséquente. Avec une campagne pouvant atteindre les soixante heures selon le niveau de jeu choisi, X-COM 2 devient tellement addictif, que le compteur à trois chiffre peut rapidement pointer le bout de son nez. Grace à une IA « intelligente », répondant parfaitement à vos tactiques, il est difficile de s'ennuyer, même si vous aurez rapidement assimilé les principes stratégiques de base. Une assimilation qui peut se révéler traitre car le jeu reste tout de même exigeant envers le joueur. Passé un didacticiel rébarbatif n'offrant que très peu de libertés, on se retrouve tout de suite plongé dans le vif du sujet, sans forcément savoir tout maitriser. L'apprentissage se fait donc à la dure, dans le sang et sous le feu des balles.

Si la réflexion fait la part belle du soft, les équipes de Firaxis Games n'ont pas lésiné sur l'action. Chaque attaque est agrémentée d'un passage en vue à la 3ème personne et le dernier personnage à être utilisé se voit même bénéficier d'une animation 3D de son action ou déplacement. C'est Noel ! En fait non, pas vraiment. Autant l'initiative et l'idée sont louables, autant le traitement graphique et l'animation laissent parfois à désirer. Car si l'aspect stratégique est des plus solides, graphiquement le jeu peine à se faire une place en 2016 et principalement dans ses phases d'action. Visuellement, X-COM 2 a entre 10 a 15 ans de retard. Un défaut qui n'en est pas vraiment un, tant les maps sans cesse renouvelées (grâce à un générateur aléatoire) restent claires et lisibles. On ferme donc facilement les yeux sur leur manque de finitions. La sortie console ayant bénéficié de six mois de travail supplémentaires par rapport à celle sur PC/Mac, de nombreux bugs et défaut d'affichages ont été corrigés. C'est déjà ça.

Vous l'aurez compris, X-COM 2 est loin d'être le plus beau jeu qui soit, mais il n'en reste pas moins l'un des plus intéressant du genre. On ne saurait vous conseiller de vous jeter dessus, mais attention, vous êtes prévenus. vous risquez de ne plus le lâcher !

François Rey












Partagez sur :
 

Si graphiquement X-COM 2 n'est pas aux attendus, les équipes de Firaxis Games ont tout de même fait des efforts. Là ou par exemple un Wasteland 2 était visuellement éprouvant par son manque de définition, nous ne risquons pas ici le mal de tête en passant des heures face à l'écran. Les temps de chargement sont quasiment inexistants, ce qui est très appréciable lorsque l'on souhaite se lancer dans une petite map et ne pas jouer de longues sessions. Sa place sur le disque dur l'est également, 25Go, de quoi ne pas se priver pour conserver ce soft à portée de manette !

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009