POOCHY & YOSHI’S WOOLLY WORLD
Poochy! to Yoshi Wool World - Japon - 2015/2017
Image plateforme « Nintendo 3DS »
Image de « Poochy & Yoshi’s Woolly World »
Genre : Plates-formes
Développeur : Good-Feel
Durée : moyenne
Langue : Français
Distributeur : Nintendo
Date de sortie : 3 février 2017
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Poochy & Yoshi’s Woolly World »
portoflio
LE PITCH
Les Yoshi mènent une vie paisible sur Tricot'île jusqu'à l'arrivée de l'infâme Kamek ! Kamek utilise ses pouvoirs magiques pour transformer la plupart des Yoshi en fil de laine... Mais certains d'entre eux parviennent à l'aveugler et à le chasser avant qu'il ne puisse faire plus de dégâts. Les Yoshi restants tissent des liens encore plus forts pour partir à la rescousse de leurs amis !
Partagez sur :
Tire-laine

Après Super Mario Maker, c'est au tour de Yoshi's Woolly World de connaitre une seconde vie en passant sur la 3DS de Nintendo. Un jeu de plateforme toujours aussi sympathique et soigné avec désormais quelques bonus supplémentaires qui auraient mérité un peu plus de mordant tout de même.

La pauvre Wii U étant bientôt enterrée vivante et les ventes n'ayant jamais été suffisantes pour Nintendo, il parait logique que la société veuille rentabiliser ses investissements. Pour cela rien de plus simple, reprendre les titres les plus réussis et commerciaux, et leur offrir un portage pour la console nomade. Une opération qui ne s'est pas faite sans heurts pour Super Mario Maker for Nintendo 3DS, mais qui se passe avec beaucoup plus de douceur ici. En même temps, Yoshi's Woolly World est un jeu de plateforme à la structure 2D bien classique et son transfert sur le petit écran fonctionne parfaitement, assurant une tenue visuelle équivalente, sans baisse du niveau technique, ni remaniement du gameplay et du level-design... Si ce n'est que malheureusement les options multi-joueurs sont totalement passées à la trappe dans l'opération. Une grosse déception cela va sans dire, surtout qu'avec les outils de connexion ad-hoc et online, la machine avait pourtant largement les épaules pour en garder l'opportunité.

 

pas de quoi se mettre en pelote


Question sans doute de ne pas totalement se sentir seul, et au passage de mettre en vente un nouveau Amiibo trop mignon en laine, le chien Poochy se montre bien plus présent dans cette mouture. Tout d'abord en étant constamment « téléportable » dans les niveaux en connectant la figure dédiée et vendue en pack, mais aussi par le biais de niveaux bonus totalement inédits aux airs de runners. Des "Rallye Poochy" pas si évident que cela avec en prime une re-faisabilité proposée pour les plus doués avec des challenges supplémentaires. Une offre bienvenue, plus en tous cas que l'extension considérable du mode Relax, déjà extrêmement simpliste même pour les plus jeunes, avec l'arrivée de Tipoochies, servant autant de projectiles illimités que de révélateurs de passages secrets. A réserver vraiment à ceux qui veulent s'offrir une balade campagnarde dans les paysages en laine de ce Poochy & Yoshi's Woolly World où même en mode normal le challenge ne se révèle qu'en s'efforçant de décrocher les 100%. Ce sont d'ailleurs sans doute ces mêmes joueurs « relax » qui iront faire mumuse avec le nouvel outil de personnalisation des Yoshi en laine ou qui s'amuseront des petits sketches animés à débloquer au fur et à mesure de l'aventure.

Résultat des courses, si une fois encore le passage de la console de salon à celle qui tient dans la main a été soigné par Nintendo, la poigné de bonus plus ou moins dispensables ne réussira pas à rattraper la disparition du multi pour les gamers conviviaux. Par contre, le soft en lui-même étant un titre de plateforme joyeux et plus qu'agréable, ceux qui ne possèdent pas le disque Wii U, ont  bien des raisons de craquer.

Nathanaël Bouton-Drouard








Partagez sur :
 

Sans surprise, Nintendo oblige, la transformation technique de Yoshi's Woolly World en Poochy & Yoshi's Woolly World se fait avec délicatesse, les développeurs réussissant à préserver jusqu'au bout l'esthétique charmante et laineuse du jeu d'origine. Les matières sont toujours aussi présentes, la définition parfaite, les modélisations et animations n'ont rien perdu de leurs charmes. La cartouche est donc une vraie petite merveille pour 3DS et l'adoucissement ou l'effacement de certains éléments de décors, passent comme une lettre à la poste, nécessaires et bien calculés.

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009