WINDJAMMERS
Flying Power Disc - Japon / France - 1994 / 2017
Image plateforme « PS Vita »Image plateforme « Playstation 4 »
Image de « Windjammers »
Genre : Sport
Musique : Inconnu
Développeur : Data East
Durée : moyenne
Langue : Français
Distributeur : DotEmu
Date de sortie : 29 août 2017
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Windjammers »
portoflio
site officiel
LE PITCH
6 athlètes venus des quatre coins du monde se réunissent le temps d’un tournoi où les frisbees volent à toute vitesse.
Partagez sur :
super spin !

Windjammers fait partie de ces jeux qui ont atteint un statut culte bien après leur sortie. Le titre de Data East avait en effet été accueilli tièdement par la critique tout en restant dans l'ombre des véritables piliers de l'arcade qu'étaient alors les jeux de combat et les shoot'em up.

Mais cela ne l'a pas empêché de trouver son public avec le temps grâce à sa simplicité qui procure un plaisir immédiat et sa profondeur qui assure véritable une marge de progression. Pourtant, il ne s'agit au départ que d'une révision du vénérable Pong : les personnages au look totalement «nineties » remplacent les deux barres verticales, tandis que la balle pixelisée prend ici la forme d'un frisbee. Mais la recette est enrichie de quelques nouvelles mécaniques : outre la possibilité de se déplacer librement dans sa moitié de terrain, chaque joueur dispose de différentes techniques qui apportent énormément de variété et surtout de dynamisme aux échanges. Cela va d'un simple effet courbé, que l'on imprime en effectuant un demi-cercle avec la croix ou le stick directionnel, aux tirs lobés, en passant par les attaques spéciales. Ces dernières sont en fait l'équivalent d'une furie dans un jeu de combat, à ceci près qu'elles ne nécessitent pas de remplir une jauge dédiée. Il suffit d'effectuer ce que l'on appelle un toss, un geste défensif qui envoie le frisbee en l'air : en se positionnant sous ce dernier, le personnage charge son énergie pour ensuite effectuer un lancer surpuissant et imprévisible.

 

un classique d'un autre temps


Il suffit donc de deux touches pour jouer à Windjammers : le reste n'est qu'une question de réflexes et de précision, de sang froid et, surtout, d'expérience. Car connaître les caractéristiques de chaque personnage tout comme celles de chaque aires de jeu fait largement la différence, tout comme le timing qui permet de renvoyer le disque à la vitesse maximale. Mais il suffit de quelques parties pour commencer à trouver ses repères et voir les matchs gagner progressivement en intensité, jusqu'aux moments jouissifs où l'on parvient à se renvoyer coup sur coup les Super Customs de manière instinctives. Ainsi, avec sa maniabilité accessibles et son principe indémodable, Windjammers trouve naturellement sa place sur les supports actuels que sont la PS4 et la Vita. Il gagne même au passage un mode de jeu en ligne que la communauté de fans n'osait même pas imaginer en 1994. Il est toutefois regrettable que celui-ci manque d'options, comme la possibilité de configurer la durée d'un match ou le nombre de points gagnants, ce qu'il est tout de même possible de modifier en mode Versus local. Il est également à craindre que les serveurs soient rapidement désertés tant ce genre de pépite d'un autre temps s'adresse généralement à une niche de connaisseurs. Pourtant, Windjammers mérite vraiment de revenir sur le devant de la scène, ne serait-ce que pour le plaisir à l'état brut qu'il peut procurer.

Benoit Barny








Partagez sur :
 

Sorti sur Neo Geo en 1994, Windjammers en mettait plein la vue, surtout à côté de ce que proposaient les autres 16 bits de l'époque (avec tout le respect que l'on doit à la Super NES et à la Megadrive) : les sprites sont énormes et bougent à toute allure, tout comme le frisbee qui peut atteindre une vitesse complètement folle entre les mains de joueurs experts. Les animations ne sont pas en reste puisque la gestuelle des personnages se montre plutôt détaillée par rapport aux standards de l'époque et l'ensemble est d'une grande fluidité. Enfin, Windjammers rappelle qu'une belle 2D peut passer l'épreuve du temps en demeurant agréable à l'œil, même si le design, notamment le look des personnages fait pour le moins vintage. Cette mouture remasterisée propose d'ailleurs différents filtres pour retrouver les bonnes vieilles scanlines de l'époque ou profiter d'une image lisée plus adaptée aux écrans haute définition actuels. On note tout de même que le mode en ligne offre des conditions de jeu assez aléatoires, entre un lag qui ruine naturellement tout le timing et des déconnexions avant même que la partie ait commencé, bien que cela ne soit qu'occasionnel. En revanche, aucun souci au niveau du jeu local, qui permet de retrouver les sensations d'époque, surtout si l'on dispose de sticks arcade et de quelques potes prêts à en découdre.

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2019