LITTLE DRAGONS CAFé
Little Dragons Cafe: Himitsu no Ryuu to Fushigina Shima - Japon - 2018
Image plateforme « Playstation 4 »Image plateforme « Nintendo Switch »
Image de « Little Dragons Café »
Genre : Aventure
Développeur : Aksys Games
Durée : moyenne
Langue : Français
Distributeur : Rising Star Games
Date de sortie : 28 septembre 2018
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Little Dragons Café »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Le jeu vous propose de suivre les aventures extraordinaires d’un petit garçon et sa sœur jumelle. Un matin, les jumeaux, qui tiennent un café avec leur mère, découvrent que cette dernière est tombée dans un profond sommeil et ne se réveille plus. Un vieux sorcier leur apprend alors que leur mère est gravement malade et que la seule solution pour la sauver est d’élever un dragon. Entourés d’acolytes excentriques, ils devront ensemble élever leur dragon, gérer l’affaire famili...
Partagez sur :
service compris

Après Harvest Moon et Rune Factory, l'inventeur des simulations de vie campagnardes en pleine fantasy revient avec une nouvelle aventure dépaysante et toujours aussi charmante : Little Dragons Café. Et comme son nom l'indique il y est question de gestion d'une brasserie et de fougueuses envolées à dos de dragon. Sympa pour un stage de quelques semaines, mais pas sur qu'on y fasse carrière.

Auteur des deux célèbres licences susnommées, Yasuhiro Wada connait donc son affaire dès lors qu'il est question d'attirer les joueurs dans un univers coloré, adorable, peuplé de gens agréables et gentiment farfelus, où il faut tout de même se trouver un but dans la vie, une occupation, un métier en somme. Le travail c'est la vie nous clame notre cher président ! Dans Little Dragons Café pas besoin de traverser la rue pour se trouver un job clef en main, puisque nos héros héritent directement de l'établissement familial après que leur mère soit tombée dans un profond coma. Pas franchement le temps d'aller quérir la région en quête de réponse à ce mystère (elle viendra toute seule) puisqu'il faut faire tourner l'échoppe ma p'tite dame. On prépare donc soigneusement le menu de la journée, on met en pratique la nouvelle recette du jour dans un mini-jeu de rythme peu mémorable, puis on tente de booster l'équipe d'employés (cuisinier et serveurs) qui se révèlent bien souvent une sacrée bande de bras cassés. On vérifie ensuite les comptes, check les plats les plus appréciés, et c'est reparti pour tour avec certainement quelques phases d'explorations pour refaire les stocks et, pourquoi ne pas, insuffler quelques nouvelles offres dans le paysage.

 

la nature est mon potager


Quelques clients viendront bien quémander de petits services supplémentaires, tandis que, très rarement, la trame principale (ah il y en a une ?) viendra se rappeler à notre bon souvenir, mais clairement Little Dragons Café fait partie de ces jeux de gestion où l'action trouve un peu trop rapidement son rythme ronronnant, voir lassant. Enfin gestion, il faut quand même souligner que celle-ci n'est que peu étoffée étant donné qu'il n'est même pas question de redécorer le business ou de revoir la peinture. Pas beaucoup mieux du coté de l'animal domestique, un sympathique petit dragon, qui ne changera de couleur qu'en fonction de son alimentation et ne prendra des centimètres qu'au cours de sa lente croissance laborieuse. Des étapes imposées, qui viennent ponctuer un quotidien fait de coups de feu au restaurant et de longues phases d'exploration dans la campagne à la recherche de nouvelles denrées, de zones de cueillette et pourquoi pas de viande un peu plus exotique quand le dragon se décide à participer. Bien entendu si ce dernier est bien traité, il se découvrira de nouvelles habilitées qui ouvriront la voie à de nouvelles zones de jeu... Mais attention il fait bien compter une bonne dizaine d'heure avant que ce dernier ne puisse s'envoler avec le héros sur le dos, lui ouvrant ainsi l'ensemble du pays comme terrain de jeu.

Avec son petit humour enfantin, ses personnages doucement fou-fous et ses dialogues pleins de bon sentiments, Little Dragons Café n'a semble-t-il aucune ambition de sortir des sentiers battus, préférant s'engouffrer dans la bonhommie prévisible d'une gestion réduite à l'essentiel, de quêtes pas trop épiques et d'un dragon pas trop indépendant. Jamais désagréable, mais très oubliable.

Nathanaël Bouton-Drouard








Partagez sur :
 

Disponible simultanément sur PS4 et Switch, Little Dragons Café a été, il semblerait, conçu pour la machine de Sony avant d'être downgradé pour le combiné de Nintendo. Cela est d'ailleurs particulièrement notable pour les baisses de framerate et les effets de cliping récurrent essentiellement observable sur la seconde machine. Heureusement la direction artistique est aussi maitrisée sur l'une que sur l'autre avec ses petites designs charmants et modestes et sa palette de couleurs comme crayonnés sur des modélisations toutes en rondeurs. Un soft qui reste à l'attention des plus jeunes (filles ?).

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2018