SNK 40TH ANNIVERSARY COLLECTION
Japon - 1978/2018
Image plateforme « Nintendo Switch »
Image de « SNK 40th Anniversary Collection  »
Genre : Action
Musique : Divers
Développeur : SNK
Durée : élevée
Langue : Anglais et français
Distributeur : NIS America
Date de sortie : 16 novembre 2018
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « SNK 40th Anniversary Collection  »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Cette année 2018 marque le 40ème anniversaire du légendaire studio SNK ! Pour célébrer cette étape majeure, une large sélection de jeux d'arcade classiques de l'âge d'or de SNK seront de retour dans une formidable anthologie sur Nintendo Switch : SNK 40th ANNIVERSARY COLLECTION ! Cette compilation proposera de nombreuses surprises et fonctionnalités inédites !
Partagez sur :
"cadeau de moi à moi"

Les gamers n'en ont pas fini avec la mode du rétro... Et c'est tant mieux, en particulier lorsque c'est l'éditeur SNK qui nous propose, en exclusivité sur Switch, un voyage au cœur de leurs plus grands succès arcade années 80. C'est ce qu'on appelle un flashback.

Si SEGA, Nintendo et consorts s'en donnent à cœur joie, il n'y a pas de raison qu'un studio comme SNK, absolument mythique dans les décennies précédentes, ne se lance pas lui aussi dans le rétrogaming en redonnant une nouvelle vie à certains de ses plus beaux titres. Maitres de l'arcade et créateur de la mythique Neo Geo, il a donc tout logiquement mis sur le marché une Neo Geo Mini (bave ! bave !) avec ses plus beau cadors, et en parallèle développé cette compilation très attendue, et à l'arrivée assez surprenante. Surprenante car dans la sélection initiale de 13 titres on ne trouve aucune trace des licences les plus intemporelles comme Metal Slug, King of Fighters ou Fatal Fury. La proposition remonte en effet un peu plus loin, juste avant l'âge d'or de SNK, et manquera sans aucun doute pour certains d'un petit appel du pied langoureux. Mais il serait dommage de bouder cependant ce SNK 40th Anniversary Collection finalement assez courageux et qui réussit à rappeler rapidement aux plus âgés certains de leurs meilleurs moments dans les salles de jeux ou sur quelques versions consoles (NES essentiellement) avec des classiques comme le shoot à pixel Vanguard avec ses tirs multidirectionnels, la trilogie Ikari Warriors hésitant entre l'adaptation non officiel des Rambo, le shoot et le Beat'em All en devenir ou le prototype excitant des futurs jeux de baston Street Smart.

 

13 bougies et beaucoup de souffle


De vrais petits trésors auxquels il faut ajouter la redécouverte de propositions tout aussi originales comme l'aventure façon BoyWonder avec Athena, le hit and run à étage, manga et délirant Psycho Soldier et un Crystalis quelques part entre les premier Zelda et Ys. Des retrouvailles avec un sacré coup de cœur pour le shooter vertical classique mais brillamment construit Prehistoric Isle, déclaration d'amour aux vieux films d'aventure. L'avantage ici est que chaque titre est proposé avec sa maniabilité au poil, des options d'affichages (filtres, cadres...), le choix fréquent entre la mouture arcade et console, des options pour gonfler les vies ou sauvegarder à n'importe quel moment et même une vidéo complète du défilé du jeu. Un sacré petit musé portable, que SNK complète admirablement avec un voyage complet dans leur catalogue de jeu jusqu'à 1990, avec des textes en français (et c'est pas si fréquent !) et des tonnes de documents visuels (photos des bornes, publicités, notices explicatives, croquis...). Cerise sur le gâteau : la section musique contient pas moins de 13 bande originales complètes. Une petite cartouche particulièrement généreuse qui va voir son contenu presque doubler dès le 11 décembre prochain avec l'ajout gratuit de onze nouveaux titres à télécharger.

Nathanaël Bouton-Drouard








Partagez sur :
 

Pas d'effets d'esbroufe ou de menus tarabiscotés comme chez certains concurrents, SNK 40th Anniversary Collection joue la carte de menus simples et accessibles, et une aisance totale pour passer d'un jeu à l'autre. Ces derniers reviennent dans toute leur splendeur vieillissante, avec un affichage brut ou légèrement adoucis en fonction des préférences, mais aussi avec des bords noirs ou personnalisés et en plein écran zoomé ou étiré. Dans ces deux derniers cas, on avouera que ça pique un peu les yeux. Les petits bugs, effet de clipping sur certains titres (en version console) sont parfaitement d'époque.

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2018