STEINS; GATE ELITE
Japon - 2009/2018
Image plateforme « Playstation 4 »Image plateforme « Nintendo Switch »
Image de « Steins; Gate Elite »
Genre : Visual Novel
Musique : Takeshi Abo
Développeur : M2-, Mages.
Durée : moyenne
Langue : anglais
Distributeur : Spike Chunsoft
Date de sortie : 19 février 2019
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Steins; Gate Elite »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Suivez les aventures d'un groupe de jeunes qui découvrent le moyen de changer le passé en envoyant des emails via un micro-ondes modifié. Leurs expériences pour changer les frontières du temps deviennent incontrôlables et ils se trouvent mêlés à une conspiration liée au SERN, l'organisation contrôlant le Large Hadron Collider et à John Titor, qui affirme venir d'un futur dystopique.
Partagez sur :
Une entrée dans un club fermé

Plutôt populaire en Asie mais toujours aussi discret en France, le Visual Novel tend peu à peu à se faire une petite place. Et quoi de mieux pour cela que l'un des cadors du genre, Steins ; Gate qui passe ici du roman interactif à l'anime interactif.

Petit rappel pour ceux qui ne suivent pas dans le fond : le Visual Novel est un type de jeu à l'interactivité réduite qui consiste essentiellement à suivre une histoire plus ou moins complexe avec quelques interventions régulières dans les dialogues ou les déplacements des personnages. Une version numérique des Livres dont vous êtes le héros très loin forcément de la majorité des softs plébiscitant une sensation excessive de réalité virtuelle. Apparu en 2009 sur Xbox 360 puis rapidement sur à peu près toutes les machines disponibles, Steins ; Gate a fait sensation non pas par ses propositions novatrices de gameplay (réduit à l'essentiel), mais bien par la qualité de son scénario mêlant science-fiction et authentique faits scientifiques dans une aventure bien tarabiscotée autour de la découverte accidentelle des voyages dans le temps par un groupe d'adolescents. Quelques dialogues bien sentis, des informations à grappiller sur le net lors de rares pauses, des textos dont les choix de réponses entraineront quelques embranchements futurs  : la base est économe mais l'aventure se suivait avec un vrai plaisir d'autant que l'habillage, et en particulier les dessins fixes, étaient bien plus élégant que la moyenne.

 

l'inaction dans le mouvement


Dix ans ont passé et pour fêter ce petit anniversaire Spike Chunsoft a été très malin en ne se contentant pas juste de booster les images pour un affichage HD, préférant remanier l'intégralité de la narration pour la mélanger avec les épisodes de l'adaptation animée de 2011. Là où autrefois le joueur se contentait de lire les textes enfermés dans une cartouche coincée sous des illustrations figées, il découvre désormais toutes les scènes remplacées par leurs homologues en mouvements. Ces séquences ont d'ailleurs été remontées, retravaillées, pour correspondre exactement à l'agencement du scénario original. Un rendu très intéressant, et bien plus luxueux pour sûre, qui permet de plonger encore plus facilement dans l'aventure... pour peu bien entendu de maitriser le japonais ou l'anglais. Dommage que le titre soit encore restreint dans son audience, car avec son tout nouveau costume le Visual Novel avait enfin les moyens de draguer le grand public.

Dérivé sur PS4 et sur Nintendo Switch (les deux machines au top des ventes), Steins ; Gate Elite réserve en outre une autre petite surprise sous la forme d'un jeu bonus dédié à chaque machine. Chez Sony, c'est Steins;Gate: Linear Bounded Phenogram paru en 2013 sur PS3 et Xbox 360 avec son récit éclaté en 11 chapitres se déroulant dans des réalités parallèles. Chez Nintendo les amateurs pourront essayer 8-bit ADV Steins;Gate. Une fausse suite réservée jusqu'ici au PC et qui a la particularité de jouer la carte rétro avec des graphismes et des couleurs 8-bit bien criardes. Dommage de ne pas avoir proposé les deux jeux bonus pour tout le monde, non ?

Nathanaël Bouton-Drouard








Partagez sur :
 

Pas de modélisations 3D, d'analyses des structures ou de question d'affichage puisque tout se déroule ici en deux phases. Soit des menus fixes ultra-cleans et lisibles et des séquences animées d'autant plus réussies qu'elles n'ont pas été conçues pour un jeu vidéo mais pour une diffusion télévisée. Classe et bien foutu donc.

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2019