PRéSENTATION NINTENDO : LES JEUX DE L’E3 2013
Image de « Présentation Nintendo : les jeux de l’E3 2013 »
portoflio
Partagez sur :
Le grand N fait de la résistance

La cuvée 2013 de l'Electronic Entertainment Expo s'est avérée exceptionnelle : en présentant leur nouvelle génération de machine, Sony et Microsoft ont marqué les esprits et déchaîné les passions. Or, Nintendo, le troisième acteur majeur du monde des consoles, semblait en retrait, voire oublié par certains ; pourtant, bien que la société n'ait pas présenté de nouveau hardware, elle était loin d'être venue les mains vides. Preuve en est cette copieuse liste de titres qui a de quoi ravir les fans de la marque.

Pour les fans de plate-forme, c'est une véritable orgie que la Wii U et la 3DS s'apprêtent à nous offrir dans les mois à venir. La fête commence d'ailleurs dés cet été avec l'arrivée de Rayman Legends. Malgré un report de plusieurs mois et une exclusivité annulée, le titre d'Ubisoft reste très attendu, de part sa réalisation et son ambiance séduisantes, qui ont déjà emballé le public dans le premier volet ; mais c'est également l'un des premiers titres qui a su montrer de manière intelligente ce que peut apporter le GamePad en terme de gameplay. La nouvelle démo essayée comporte notamment un niveau où le joueur contrôle Murphy, cet insecte capable d'interagir avec certains éléments du décor ou directement avec les ennemis : il s'agit ainsi d'ouvrir la voie à un second personnage contrôlé par l'intelligence artificielle ou un second joueur. Plus subtile qu'elle en a l'air, cette séquence requiert un sens aigu de l'observation et du timing, surtout à deux, la coordination devant être parfaite.

Sonic Lost Worlds fait partie des titres que Sega développe en partenariat direct avec Nintendo. Et ça se voit au premier coup d'œil : le prochain titre du hérisson rappelle étrangement Super Mario Galaxy, au travers ses couleurs plus vives que jamais, et surtout la construction éclatée des niveaux ou chaque module ressemble à une planète possédant sa propre gravité. Le gameplay en a, du coup, été légèrement altérée : même si l'on passe la majeure partie du temps à foncer, il est désormais possible de marcher occasionnellement afin de saisir les subtilités de l'environnement et découvrir de nombreux secrets. Cela dit, certains niveaux consistent essentiellement en une course folle comme la mascotte de Sega nous en a tant offert au cours de son histoire.

 

Fidèle au poste


Comme si cela ne suffisait pas, Nintendo envoie aussi dans la course ses licences maison, à commencer par deux titres annoncés sur Wii U pour 2013. D'une part, Super Mario 3D World est le successeur de Super Mario 3D Land, sorti il y a quelques mois sur 3DS. Quelques nouveautés ont été présentées, comme le costume de chat qui permet de grimper sur de nombreuses surfaces verticales afin de franchir plus facilement certains obstacles. Mais l'ajout le plus notable réside dans le choix du personnage que l'on peut incarner, à la manière de Super Mario Bros. 2, dont on retrouve le casting : Luigi peut donc sauter plus haut, tandis que Toad se déplace plus rapidement et que Peach est capable de flotter un court instant dans les airs. Il s'agit en outre du premier Mario 3D jouable à quatre simultanément. D'autre part, Retro Studios prépare également pour la fin de l'année un nouveau Donkey Kong Country. Sous-titré Tropical Freeze, ce nouvel épisode reste fidèle à la formule de la saga, mais réintroduit Dixie Kong, la blondinette que l'on pouvait incarner dans DKC 2 et 3 : celle-ci peut utiliser sa natte de cheveux comme un pal d'hélicoptère pour ralentir sa chute. Mais les level-designers ont également revu leur manière de concevoir les niveaux : ceux-ci jouent plus avec le relief et la profondeur de champs, comme en témoigne cette séquence de tonneaux où nos héros volent tout autour d'un arbre géant ; on ne se contente plus d'évoluer dans l'arrière plan, mais l'on navigue désormais dans un monde à 360°.
Vient enfin un titre 3DS, prévu lui pour 2014, qui met en scène le dinosaure le plus attachant de la création. Yoshi's New Island poursuit la lancée des successeurs du cultissime Super MarioWorld 2 (SNES) sortis sur N64 et DS. Si le gameplay demeure classique, on peut s'attendre à ce que chaque monde propose une direction artistique différente, inspirée entre autres par les précédentes aventures du reptile.

 

the legends never die


L'aventure n'était pas en reste, bien que, au grand dame des nintendophiles, l'épisode dédié à la Wii U de Zelda n'ait pas été montré (alors que certaines voix ont laissé entendre que cela aurait été envisagé). En attendant, des démos du remake HD de The Wind Waker et surtout du nouveau volet 3DS ont peut être essayé. Ce dernier, intitulé A Link Between Two Worlds, est la suite de A Link To The Past. Voir un titre marquant (c'est peu dire) de l'ère SNES connaître une suite directe peut susciter l'inquiétude chez les fans les plus intégristes, d'autant qu'elle abandonne une 2D intemporelle pour afficher des graphismes en polygones. Pourtant, il suffit de se plonger dans cette démo pour se rendre compte que ce volet s'annonce grandiose. La première partie laisse le joueur libre de visiter Hyrule tel qu'on l'a connu dans le titre de 1991, à quelques détails près, tandis que la seconde partie envoie Link dans un donjon inédit. C'est alors l'occasion de découvrir un tout nouveau pouvoir qui permet au héros de fusionner avec un mur pour se glisser en des endroits inaccessibles par la voie normale. Cette phase d'exploration montre également que l'affichage 3D sera mis à contribution, puisqu'il faut activer des ressorts afin de se projeter vers les étages supérieurs de cette tour maudite.
Mais le poids lourd, le jeu qui pourrait définitivement lancer les ventes de la Wii U, c'est sans doute Mario Kart 8. Le jeu de course de Nintendo jouit toujours d'une popularité indéboulonnable, et la sortie de ce premier volet en haute définition devrait faire le bonheur de nombreux joueurs. Comme dans Mario Kart 7 sur 3DS, les véhicules peuvent subir diverses transformations en cours de route ; des transformations qui sont aussi dictée par des circuits plus tortueux que jamais. Ceux-ci se jouent en effet de la gravité et mettent les pilotes sens dessus dessous, à la manière d'un F-Zero X. Si le casting complet reste encore inconnu à l'heure actuelle, Nintendo a tout de même dévoilé quelques uns des pilotes, dont Mario, Luigi, Peach, bien évidemment, mais aussi Toadette ou Waluigi pour ne citer qu'eux.

 

Omagad ! a new haircut !


Pour finir, impossible de conclure sans citer les deux titres conçus par Platinum Games pour le compte de Nintendo : l'excentrique The Wonderful 101 et l'immense Bayonetta 2. Le premier est un jeu d'action pour le moins original puisque, pour résumer grossièrement, il mêle le concept de Pikmin (dont le troisième volet ne devrait plus tarder à sortir) à l'énergie de Viewtiful Joe. Le joueur contrôle ici un escadron de héros qui doit faire face à une menace extraterrestre. Seulement, le groupe n'est pas assez puissant à lui seul pour endiguer l'invasion : nos justiciers masqués doivent donc enrôler en cours de route une flopée de citoyens parmi lesquels se cachent d'autres super héros qui s'ignorent. Le joueur doit ensuite gérer cette foule polymorphe, capable de former une arme géante d'un coup de stick droit ou par le biais d'un trait sur l'écran tactile du GamePad : une ligne droite permet d'obtenir une épée, un angle droit fait apparaître un revolver, un S forme un fouet et ainsi de suite, chaque combinaison se montrant plus efficace face à un type d'ennemi précis, tout en permettant d'activer divers mécanismes. Mais le morceau de choix, c'est évidemment la suite de Bayonetta, ce bijou de gameplay dont seuls les studios japonais sont capables. Ce nouveau volet met à nouveau en scène notre sorcière bien aimée, et sa nouvelle coupe de cheveux, face à une horde d'anges prêts à tout pour l'arrêter. Si la belle dispose toujours de ses quatre revolvers, la démo permet également de d'essayer à une toute nouvelle combinaison d'armes : une paire d'épées dans les mains, accompagnés d'un double fouet attachés aux pieds. Quelque soit l'option choisie, le joueur peut constater une refonte totale des animations et l'apparition de combos inédits et toujours aussi dévastateurs. Par ailleurs, ceux qui trouvent les titres du genre trop complexe seront peut-être heureux d'apprendre qu'une option permet de jouer sans les boutons, uniquement à l'aide de l'écran tactile : il suffit alors de toucher un ennemi pour lancer des combos automatiques ou de tracer une ligne dans la direction voulue pour effectuer une esquive.

C'est un fait, cette liste de jeu sent le déjà-vu. Pourtant, il suffit de s'essayer à la plupart d'entre eux pour retrouver l'amour du travail bien fait si cher à la firme de Kyoto ; sans oublier que, en soutenant un studio comme Platinum Games, Nintendo lance une véritable opération séduction auprès des hardcore gamers. Le seul véritable hic, c'est que la plupart de ces titres ne devraient pas voir le jour avant l'année prochaine : si la 3DS affiche actuellement une forme olympique, la fin de l'année risque d'être compliquée pour la Wii U.

Benoit Barny






























Partagez sur :

 

Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2018