PRéSENTATION NINTENDO : LES JEUX DE L'E3 2016
Image de « Présentation Nintendo : Les Jeux de l'E3 2016 »
portoflio
Partagez sur :
Fin de cycle

En route vers une retraite bien vite arrivée, la Wii U voit son activité en plein déclin : il suffit de jeter au nombre de jeux présentés lors de cette édition de l'E3. Mais la quantité ne fait pas tout et la machine de Nintendo n'a pas tout à fait dit son dernier mot.

La console a même gardé un peu de place pour quelques jeux indés supplémentaires. Pas de réelles nouveautés, puisqu'il s'agit de titre déjà parus ailleurs, mais des productions qui valent le détour si l'on a manqué le coche. L'une d'elle est d'ailleurs un hommage vibrant à son hôte. Axiom Verge reprend en effet tous les codes de Metroid, en mettant en scène un scientifique qui va devoir traverser un immense dédale pour retrouver ses pénates. On retrouve donc un système de progression fondé sur l'acquisition de nouvelles aptitudes ; mais ce qui fait la différence du jeu de Tom Happ, c'est l'utilisation du Glitch Gun, une arme qui permet de pirater décors et ennemis pour se frayer un chemin dans ce milieu hostile. L'évènement a également été l'occasion d'essayer la mouture Wii U de Severed, la dernière production en date de Drinkbox. Déjà à l'origine de Guacamelee, le studio canadien s'essaye cette fois au RPG à la première personne. On retrouve la mécanique principale de la version Vita, à savoir la possibilité de découper les membres de ses ennemis pour obtenir des matériaux et améliorer ses attributs. L'écran tactile du GamePad, ou de la 3DS, est donc mis à contribution pour trancher avec précision. Les deux titres devraient être téléchargeables dès cet été sur l'eShop.

 

Voleurs de couleurs


Au rayon des exclusivités, on trouve tout de même Paper Mario Color Splash, le premier volet du RPG à paraître en HD. Une véritable bonne nouvelle, puisque, depuis les épisodes GameCube et Wii, les Paper Mario ont compté des graphismes attrayant parmi leurs points forts. Pour cet épisode Wii U, les équipes de Nintendo ont d'ailleurs mis un point d'honneur à rendre l'aspect visuel le plus organique possible en travaillant au mieux les effets de papiers et de cartons, mais aussi les éclaboussures de peinture. Car, comme le titre l'indique, il s'agit de rendre au royaume des champignons ses couleurs qui ont été volées par l'armée de Bowser. Le système de combat au tour par tour est conservé, tout comme les bonus lorsque l'on effectue une attaque avec un timing précis. Mais à cela s'ajoute un système de carte à disposer pour programmer une séquence d'action ou invoquer aux côtés des héros des ennemis vaincus.

 

l'aventure, c'est l'aventure


Mais, l'évènement de cette année, celui qui a attiré toute l'attention chez Nintendo, c'est bien sûr le nouveau chapitre de la légende de Zelda. Désormais pourvu d'un titre, Breath Of The Wild s'est même laissé essayer le temps d'une démo séparée en deux parties. La première est simplement le tout début du jeu, lorsque Link se réveille d'un profond sommeil de cent ans. La seconde laisse le héros libre de ses mouvements au plein cœur de la grande plaine d'Hyrule. Dans les deux cas, le monde qui s'ouvre au joueur semble immense, alors même que l'on n'a accès qu'à une fraction de l'ère de jeu totale. On peut certes trouver à redire sur les graphismes lorsque l'on y regarde de près : les textures et certains éléments ont tendance à s'afficher tardivement, par exemple. Mais la distance d'affichage lorsque l'on prend de la hauteur et la densité de certaines zones aspirent dans un monde que l'on a vraiment envie d'explorer, au point d'oublier ces menus détails. De plus, les nouvelles mécaniques de jeu renouvellent la formule de Zelda, même si elles sont loin d'être inédites dans les jeux à monde ouvert. Ainsi, Link ne trouve plus de cœur en coupant l'herbe, mais il doit ramasser de la nourriture ou chasser des bêtes sauvages pour se faire des réserves et se soigner en cas de besoin. Même chose pour l'équipement, comme les armes que le héros peut trouver un peu partout ou voler auprès des ennemis ; des armes qui s'usent désormais, d'où l'importance d'en ramasser dès que possible. Enfin, on retrouve la jauge d'endurance vient tempérer les ardeurs du personnage lorsqu'il court, nage ou escalade pour explorer les hauteurs, comme dans Skyward Sword. A ceci près qu'il peut désormais s'agripper à n'importe quelle surface.
Le titre a encore d'autres choses à dévoiler. On délaisse cette fois les donjons classiques pour une centaine de sanctuaires à explorer à travers le monde. Et le seul environnement présenté pour le moment est la grande pleine, un grand espace qui se montre encore vide : on espère que différentes villes apporteront de la vie et de l'activité dans ce bac à sable géant. Si Nintendo devrait distiller de plus en plus de détails au fil des mois, il va falloir patienter au moins jusqu'au mois de mars prochain avant de mettre les mains sur une version définitive.

 

Jeux drôles


Toujours en piste, la 3DS a aussi eu droit à son espace où présenter ses prochaines sorties. En attendant Ever Oasis, le jeu d'action-aventure prévu pour 2017 et développé par GREZZO (le studio à l'œuvre sur Majora's Mask 3D), ou un Monster Hunter Generations sur le point de sortir en Europe, les joueurs américains ont eu la bonne surprise d'apprendre que Rhythm Paradise Megamix déboulait dans leur boutique alors même que se déroulait l'E3. Les pauvres joueurs européens doivent en revanche attendre le mois d'octobre. Une véritable injustice, mais la démo présentée a au moins eu le mérite de donner du baume au cœur des veinards qui ont pu assister à l'évènement.
La portable va également accueillir un nouveau Mario Party. Cet épisode, baptisé Star Rush, a été spécifiquement pensé pour rendre les parties plus dynamiques. C'est pourquoi les joueurs n'attendent plus leur tour pour lancer les dés, mais le font tous en même temps. Et ils évoluent sur une grille qui leur laisse plus de liberté quant à la direction choisie au lieu de simplement proposer le tour d'un plateau. Le but est généralement de s'orienter vers une case où se trouve l'un des perso emblématique de Nintendo que l'on peut recruter, celui-ci devenant alors un allié durant les mini-jeux.

Pour finir, l'éditeur a profité d'une petite démonstration live pour confirmer la localisation française de Dragon Quest VII - La Quête des vestiges du monde, un épisode qui n'était jamais sorti du Japon jusqu'à présent. Le RPG a droit au passage à quelques ajustements, dont un niveau de qualité graphique revu à la hausse pour profiter au mieux du character design d'Akira Toriyama et l'affichage des ennemis sur la carte pour permettre de les affronter ou de les éviter selon son choix. Avec sa grande aventure faite de petites histoires, DQ7 fait partie des épisodes les plus appréciés de la saga et son arrivée prochaine donne à croire au passage que la 3DS a encore de beaux jour devant elle.

Benoit Barny




















Partagez sur :

 

Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2018