ENTRETIEN AVEC HISASHI KOINUMA, PRODUCTEUR DE NI-OH & AOT WINGS OF FREEDOM
Image de « Entretien avec Hisashi Koinuma, producteur de Ni-Oh & AOT Wings Of Freedom »
portoflio
Partagez sur :
L'assaut d'un titan

Hisashi Koinuma, président directeur de Koei Tecmo Games, travaille sur Ni-Oh et AOT Wings Of Freedom, l'adaptation de L'Attaque des Titans, en tant que producer. Il a d'ailleurs profité de cette édition 2016 de Japan Expo pour présenter ce dernier au public français.

Pourriez-vous nous parler de votre rôle chez Koei Tecmo ?
Je suis réalisateur et producer chez Koei Tecmo : je supervise différents titres et m'assure que le développement se déroule bien.

Quel est le concept d'AOT Wings Of Freedom ?
Le jeu est fondé sur la première saison de L'Attaque des Titans et résume l'histoire de manière à ce que même ceux qui n'ont pas suivi la série animée ou lu le manga puissent découvrir l'univers sans être perdus. Mais il y a également des histoires secondaires et une fin inédite. Côté système, il s'agit d'un jeu d'action tactique où l'intérêt réside dans l'utilisation de l'équipement de manœuvre tridimensionnel, la personnalisation de cet équipement et le travail d'équipe avec des alliés pour vaincre les titans. On trouve aussi un aspect collection, puisque l'on peut débloquer une galerie d'artworks en progressant dans le jeu.

L'histoire inédite a-t-elle été écrite par l'auteur d'origine ?
En fait, ce chapitre inédit est né après une négociation avec l'éditeur du manga, Kodansha, et son écriture a été supervisée par l'éditeur ainsi que M. Isayama, son auteur.

La seconde saison de L'Attaque des Titans a tout juste été annoncée : comptez-vous développer un nouveau jeu ou une extension pour le titre existant ?
D'une part, le jeu qui va sortir prochainement est sensé être complet et nous ne comptons pas vendre de contenu téléchargeable. Il n'y a pas non plus de projet en cours pour un nouveau jeu. Mais, si l'on me proposait d'adapter cette seconde saison, je serais heureux de m'en occuper.

Comment vous est venue l'idée d'adapter L'Attaque des Titans en jeu vidéo ?
Le projet a été lancé alors que l'on célébrait le trentième anniversaire de la saga Sangokushi (la Bataille des Trois Royaumes). Au cours d'une rencontre avec les dirigeants de la Kodansha, qui édite cette série, mais aussi L'Attaque des Titans, ceux-ci nous ont demandé si nous voulions adapter cette dernière.

Puisque le développement d'AOT est terminé [le jeu est disponible depuis le mois de février au Japon], pourriez-vous nous parler de vos prochains projets ?
En ce moment, je travaille sur deux titres : Ni-Oh et Berserk.

Ni-Oh a d'ailleurs été annoncé il y a une dizaine d'années maintenant : comment est-il revenu dans l'actualité ?
En effet, Ni-Oh avait été annoncé il y a dix ans et il devait sortir sur PS3. Mais celle-ci n'offrait peut-être pas suffisamment de puissance pour réaliser le jeu que nous voulions faire. Maintenant, il est annoncé sur PS4 et le projet avance comme nous l'espérions. On a maintenant une vision plus claire sur le jeu et beaucoup choses se sont passées durant ces dix ans.

D'ailleurs, on le compare beaucoup à Dark Souls, en ce moment.
Oui, mais Dark Souls a plus une ambiance Dark Fantasy. Et surtout, Ni-Oh n'est pas censé être un jeu où l'on meurt souvent comme dans le jeu de From Software : au final, la ressemblance est plus une coïncidence qu'autre chose.

Vous avez aussi longtemps travaillé sur les Warriors, notamment les adaptations de licences (One Piece, Gundam...). Y en a-t-il une qui vous a particulièrement inspiré ?
C'est difficile de répondre, j'ai été heureux de travailler sur chacune des licences qui m'ont été confiées.

Lorsque l'adaptation de Berserk a été dévoilée, elle a été présentée comme le Musô le plus violent. Faire un titre plus gore dans cette catégorie, c'est quelque chose que vous vouliez faire depuis longtemps ?
En réalité, on a déjà fait des jeux gores, comme Fist Of The North [Ken le Survivant] et maintenant AOT. Mais ce n'est pas forcément l'objectif : il se trouve simplement que ces séries s'avèrent violentes au départ.

Benoit Barny










Partagez sur :
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009